Wednesday, February 29, 2012

GOOGLE VIENT DE SABOTER LE SITE TRANSIT-CITY

Pour je ne sais quelle raison technique, Google vient de supprimer un des albums sur lequel était conservée une partie des photos - 500 exactement - de ce blog. Ce n'est pas la première fois que Google fait le coup sur blogspot, mais c'est la première fois que cela arrive à cette échelle.

Ce sont donc plusieurs dizaines de posts récents (depuis novembre 2011) qui se trouvent dépourvus d'images.

Ce sont des heures de travail qui viennent de disparaître.

Et Google n'apporte évidement aucune explication.

Je vais essayer de prendre cela avec philosophie - et me dire que c'est juste comme de perdre un mat en mer (). Douloureux sur le moment, mais c'est pas cela qui va m'arrêter. Et puis, c'est pas la mort.

Je vais reprendre les posts de ces derniers mois, retrouver les images, et patiemment réparer ce que Google vient de détruire de façon silencieuse et anonyme.

Merci de votre compréhension pour ce chantier de restauration qui risque d'être un peu long.

OTHER CHINESE DENSITIES

Tuesday, February 28, 2012

A FAILURE OF RECIPROCITY

Un autre regard sur Beijing en chantier, autour de la très belle notion de failure of reciprocity.

C'est pas forcément joyeux (- mais les villes chinoises sont-elles aujourd'hui très joyeuses ?), mais cela rend bien compte des mutations urbaines de la Chine d'aujourd'hui.

Monday, February 27, 2012

SHENZHEN: ONE FUTURE CITY-BRIDGE ?

Il y a deux façons de penser l'avenir des villes chinoises.

- La première est de partir du principe qu'elles vont continuer à croître en s'inspirant des codes occidentaux du XX° siècle : des grandes verticalités entourées de verdure et des quartiers anciens préservés pour les touristes. C'est en gros le modèle qui a débuté à Bangkok ou Singapore depuis trente ans (voir ), et qui se décline en Chine, notamment à Beijing et Shanghai, depuis à peu près 10 ans. Dans la capitale on reconstruit aujourd'hui des hutongs à quelques mètres d'immenses tours.
Et c'est ce qui devrait a priori continuer à se faire dans les années qui viennent.

C'est en tout cas ce que semble confirmer les images ci-dessus présentant ce qui devrait etre la future Beijing Bohai Innovation City, une cité satellite conçue dans le cadre du Bohai Economic Rim, et dont le master plan vient d'être confié à l'agence américaine SOM.
C'est du vu et du revu. Ca ressemble à ce qui pourrait se faire bientôt à Baietan, à Chengdu ou n'importe où ailleurs dans le monde (voir ).

- La deuxième façon est de faire l'hypothèse que, face aux immenses défis urbains qui les attendent (notamment celui d'intégrer 400 millions de nouveaux citadins en 20 ans - soit 20 millions de personnes par an !!!), les Chinois vont devoir inventer peu à peu des solutions différentes de ce qui se fait ailleurs.

Une hypothèse qui pourrait avoir un commencement de validation quand on observe la production de certaines agences chinoises d'architecture qui tentent peu à peu de proposer de nouvelles approches.

C'est le cas notamment de la jeune FangCheng Architects qui, dans le cadre de la compétition 1.100.10000 (1-Unit 100-families 10000-residents) destinée à réfléchir sur la façon dont la ville de Shenzen pourra remplir son objectif de construire 240 000 logements d'ici 2015 pour accueillir 800 000 nouveaux habitants (!!!!), a proposé le concept de Bridge Urban Life Typology. Une proposition qui revisite le concept de ponts habités pour en proposer une vision hyper-densifiée pouvant se décliner dans différents lieux de la ville (carte infra).

La proposition se décline autour de quatre concepts de ponts-habités : single bridge, mega bridge, platform bridge et cascading bridge.
Ces structures multi-fonctionnelles (habitats/commerce/loisirs et circulation) pourraient s'organiser comme de véritable coeurs urbains autonomes.

Single bridge



Mega bridge


Cascading bridge


L'autre grande particularité de ces ponts habités serait de mêler tous les types de logements (du studio au duplex) dans une très grande diversité de configurations.

Sur le plan graphique on ne peut pas s'empêcher de penser à certains configurations visibles à Tokyo (), ou à ces empilements de containers qui ont inspiré aussi bien les architectes ( ou ) que certains auteurs de science-fiction.

Et je voudrais à ce titre vous proposer ci-dessous quelques lignes extraites du fascinant “Le Successeur de Pierre” de Jean-Michel Truong, dont je vous avais déjà parlé , mais qui - me semble-t-il - permettent de porter un autre regards sur les images ci-dessus.
"Vu de l’extérieur, c’étaient des containers, en tout point semblables à ceux utilisés pour le transport des marchandise. A l’intérieur, ils étaient aménagés comme des caravanes. On les empilait au fur et à mesure sur les aires de stockage. Une fois en place, on les branchait aux circuits d’air conditionné, d’eau, d’électricité, d’évacuation des effluents, puis on les connectait au web.(...)

Ces mégalopoles ressemblaient aux terminaux de fret de Marseille, Rotterdam ou Hong-Kong, montagnes de métal desservies par des myriades d’engins. En raison de leurs dimensions pharaoniques (certains) les avaient nommées “pyramides”, bien que leurs sommets tronqués évoquassent davantage les ziggourats assyriennes.

Typiquement, on comptaient dix milions d’occupants par “unité de survie”, mais le plus gigantesque de ces amoncellements - trois kilomètres de côté, douze cents mètres d’altitude - en abritait quarante cinq milions (...) la population entière des Etats-unis était concentrée dans onze pyramides, celle de la France dans trois, tandis que le peuple nippon tenait tout entier dans cinq.
Ces lignes sont aussi à mettre en regard des objectifs de construction de logements définis par le gouvernement chinois pour la période 2011/2015 : 36 millions d'unités d'habitations (!!!). Ou quand face à des ambitions urbaines jusque là inconnues, certaines oeuvres de pure fiction semblent prendre une certaine réalité. J'aurai évidement pu aussi citer les réflexions de Yona Friedman, d'Archigram ou deConstant.

Alors Shenzhen sera-t-elle aux alentours de 2020 la première "city-bridge" au monde ? Je n'en sais rien, et à vrai dire qu'importe. Ce qui m'intéresse dans ce projet deBridge Urban Life Typology, c'est la façon dont les Chinois s'emparent peu à peu de certains concepts pour les transformer et inventer des solutions jusque là inédites, et rendre crédible ce qui ne semblait être ne devoir être qu'utopies pendant encore des décennies.

On reparle de tout cela lors de l'Atelier Transit-City du 9 mars prochain - voir .

Wednesday, February 22, 2012

QUEL TYPE DE SUPER-CITY LES CHINOIS PRÉPARENT-ILS ?

Dans l'optique du prochain Atelier Transit-City du 9 mars prochain consacré à la Chine - voir - je voulais vous proposer cette carte de ce qui a vocation à devenir la plus vaste ville au monde avec ... 42 millions d'habitants.

Une super-city que les Chinois refusent de nommer mégapole tant ses principes d'organisation seraient radicalement inédits. C'est en tout cas ce qui transparait dans l'article parut récemment dans The Telegraph, sous le titre "China to create largest mega city in the world", et dont je vous propose deux larges extraits ci-dessous.
"The new mega-city will cover a large part of China's manufacturing heartland, stretching from Guangzhou to Shenzhen and including Foshan, Dongguan, Zhongshan, Zhuhai, Jiangmen, Huizhou and Zhaoqing. Together, they account for nearly a tenth of the Chinese economy.

Over the next six years, around 150 major infrastructure projects will mesh the transport, energy, water and telecommunications networks of the nine cities together, at a cost of some 2 trillion yuan (£190 billion). An express rail line will also connect the hub with nearby Hong Kong.

"The idea is that when the cities are integrated, the residents can travel around freely and use the health care and other facilities in the different areas," said Ma Xiangming, the chief planner at the Guangdong Rural and Urban Planning Institute and a senior consultant on the project.

However, he said no name had been chosen for the area. "It will not be like Greater London or Greater Tokyo because there is no one city at the heart of this megalopolis," he said. "We cannot just name it after one of the existing cities."
"It will help spread industry and jobs more evenly across the region and public services will also be distributed more fairly," he added.
Mr Ma said that residents would be able to use universal rail cards and buy annual tickets to allow them to commute around the mega-city.

Twenty-nine rail lines, totalling 3,100 miles, will be added, cutting rail journeys around the urban area to a maximum of one hour between different city centres. According to planners, phone bills could also fall by 85 per cent and hospitals and schools will be improved.
Ci-dessus la carte de la futur super-city chinoise (à gauche) comparée à celle du Greater London (à droite) - voir à ce sujet London orbital and other rings
"By the end of the decade, China plans to move ever greater numbers into its cities, creating some city zones with 50 million to 100 million people and "small" city clusters of 10 million to 25 million.

In the north, the area around Beijing and Tianjin, two of China's most important cities, is being ringed with a network of high-speed railways that will create a super-urban area known as the Bohai Economic Rim. Its population could be as high as 260 million.

The process of merging the Bohai region has already begun with the connection of Beijing to Tianjing by a high speed railway that completes the 75 mile journey in less than half an hour, providing an axis around which to create a network of feeder cities."

Monday, February 20, 2012

YANGZI JIANG TRANSIT

Le Yangzi Jiang par Nadav Kander, ou la mutation chinoise en quatre photos étrangement statiques et calmes.

Cela renvoie d'une certaine façon, à cette question.

Saturday, February 18, 2012

FLUIDITY 65

Publicité Hertz datant de 1965. On dirait une image tirée d'une récente pub Samsung ou IBM, tentant de nous faire croire qu'avec les nouvelles technologies, la mobilité va devenir magiquement fluide. C'est évidement pas plus crédible que la promesse de Hertz.

Sur la fluidité aérienne aujourd'hui, voir et .

PS : Les seules fois où j'ai vu des voitures particulières attendre en bas d'une passerelle, c'est en Inde, où les très riches réussissent à coups de pots de vin à faire rentrer leur voiture sur le tarmac.

Thursday, February 16, 2012

AFTER THE DISASTER

Que dire ? Rien ... juste être terriblement impressionné.

Plus d'images, .

Plus d'éléments de réflexions sur la destruction des villes au Japon, , et sur la capacité à repenser la reconstruction, .

Tuesday, February 14, 2012

H-K / RAIN

Entre In the Mood for Love et Blade Runner, la magie des petites rues de Hong-Kong vue par Christophe Jacrot.

Elles viennent nourrir à merveille, me semble-t-il, mes derniers posts sur les imaginaires suscités par les densités asiatiques.

Monday, February 13, 2012

H-K CROSSING


Pour prolonger le précédent mail sur les densités asiatiques, ces trois photos de Hong-Kong prises par Marcus Koppen.

Elles viennent en complément de cela et cela.

Friday, February 10, 2012

2084 - NEO-PARIS, VILLE ASIATIQUE ?

Si un jour l'urbanisme parisien se voyait supplanter par un urbanisme à l'asiatique, on pourrait aboutir à ce genre d'images, extraites du futur Adrift (trailer, ). On y verrai les densités hausmaniennes dominées par des verticalités d'un genre nouveau. On ne serait alors pas très loin des visions développées dans The Urban Condition in 2027 ?

Sur les villes asiatiques comme modèles pour penser le futur, voir Quand Walled City ... et New Street Level.

Il faut dire que ce phénomène de pompage des références asiatiques est aujourd'hui devenu un grand classique, notamment par les vieux architectes connus mais qui n'ont plus beaucoup d'idées originales, comme le pitoyable Jean Nouvel. Voir "ses propositions" sur le grand Paris, ou comment penser le futur avec une photocopieuse et sans beaucoup d'imagination ?

(Extraits de la présentation Transit-City : "Grand Paris : et si on avait tout faux ?")

Sur la densité du Paris d'Haussmann comparée à la densité de Hong-Kong, il faut lire l'excellent post de Léopold Lambert "Heterotopic Architectures /// A 19 th Century Proletarian Citadel within Paris."

Sur la création des nouveaux imaginaires urbains via le ludique, voir .