Tuesday, January 22, 2013

DE LA VILLE DES PUTES A LA VILLE DES GAYS ?

Depuis 10 ans qu'existe Transit-City, je me dis régulièrement que je devrais monter un ou plusieurs Ateliers consacrés aux liens multiples entre le sex et la ville. Les angles ne manquent pas - entre les jolies filles dans la rue, les pubs ou les couvertures des magasines féminins - la ville occidentale est devenue aujourd'hui un puissant stimulant sexuel. Avec un paradoxe, c'est que le sex étant partout, les quartiers dit "chauds" sont rarement très excitants. Le métro de Tokyo est bien plus bandant que les rues dites chaudes de Shinjuku.

Aujourd'hui plus besoin d'un quartier réservé pour devenir un vaste baisodrome climatisé, voir Dubaï.

Aux Etats-UnisLas Vegas avait déjà anticipé le mouvement depuis une trentaine d'années en devenant  un vrai lupanar à ciel ouvert. Dans la rue, on vous livre une fille comme une pizza ... en moins de vingt minutes !! C'est aussi cela la force du capitalisme américain, tout oser !!

Mais avoir l'image de la ville des putes, c'est pas forcément idéal pour attirer certaines franges de la population. C'est en tout cas ce qu'ont du se dire les brillantes équipes de direction de la Las Vegas Convention and Visitors Authority avant de lancer la terrifiante campagne ci-dessous sur le thème "Everyone is welcome even straight people", sous entendu mêmes les hétéros. Sauf qu'évidement les images disent tout le contraire et que les annonces renvoient vers le site VisitLasVegas.com/gaytravel.

Au delà du message, on ne peut qu'être effaré par l'image donnée de la communauté homosexuelle à travers ces annonces au style plus que ringard ("Amour, gloire et beauté chez les pédés") et qui renvoient aux clichés les plus éculés ("Ces gens là ne pensent qu'à draguer et baiser!!")

Mais le pire de tout est la présence de ces couples hétéros (les straight people) qui semblent se promener dans un zoo ou un chenil : "Regarde ma chérie, un pédé blond !" "Oh, oui, comme il a l'air gentil ... et là, une lesbienne à talon !!""C'est rare d'en voir d'aussi prêt !!!"

Alors soit j'ai rien compris (possible !!), soit c'est de l'humour au 26° degrés (possible aussi, quoique ...), soit cette campagne annonce juste une nouvelle étape dans le marketing urbain mondial et dans ce cas là il faut s'attendre à ce que de plus en plus de les villes lancent des campagnes de pub sur le thème gay-friendly. L'étape suivante pourrait-être de construire des gated communities ou des villes privées réservées aux homos. 

Si tel était le cas, Las Vegas ne ferait alors que confirmer le rôle d'éclaireur qu'elle joue dans l'urbanisme mondial depuis une soixante d'années - voir l'absolument indispensable "Zeropolis", de l'ami Bruce Bégout et y ajouter une pincée de "Prisonnier du rêve américain" de l'autre ami Stéphane Degoutin. Tout y est déjà merveilleusement bien décrit !!