Monday, September 30, 2013

DES STADES EN PENTE ?

Cinq images pour réfléchir un peu autrement à ce que à quoi pourrait ressembler les stades si les codes traditionnels étaient d'une façon ou d'une autre cassés. 
Les publicités sont extrêmes et improbables, mais efficaces.
Le projet de Zaha Hadid est, il faut le reconnaître, très stimulant par sa réinterprétation des éléments constitutif d'un stade traditionnel (piste, terrain de foot...) - voir  
Ces images renvoient à une seule et même question : "c'est quoi un stade demain ?", et comment la figure de ce dernier peut-elle nous aider à penser la mobilité contemporaine et urbaine ?

Wednesday, September 25, 2013

FUJI CDG

Quand parfois un petit changement dans le décor oblige à regarder certains lieux - ici Roissy CDG - un peu autrement.

C'est signé Alain Bublex qui sera notre invité lors de l'Atelier Transit-City du mois de novembre autour de la question "Et si le futur n'existait pas ?" - bientôt plus d'infos.

Et ça renvoie aux deux précédents posts, et .

Voir aussi "Paris/Tokyo Kenchiku Architecture", expo que vous pourrez visiter si vous venez à l'Atelier Transit-City du 4 octobre prochain sur le thème "Existe-t-il une mobilité asiatique ?"

Tuesday, September 24, 2013

PARTOUT LA MÊME MOBILITÉ ?

Parce que partout les mêmes marques ?
Parce que partout les mêmes imaginaires ?
Parce que partout la même hybridation des produits ?
 d'autres questions pour continuer à réfléchir.

Monday, September 23, 2013

Friday, September 20, 2013

UNE AUTRE FAÇON DE NE PAS BOUGER (2)

Entre Edward Hooper et Gregory Crewdson, ces quelques clichés tirés du travail du très grand photographe américain Philip Lorca diCorcia. Ou quand l'attente, l'angoisse, l'incompréhension et l'ennui semblent annihiler toute idée de mouvement. 

D'autres photos, .

Thursday, September 19, 2013

UNE AUTRE FAÇON DE NE PAS BOUGER

Ces photos sont extraites de la série Day Dreamers réalisée il y a quelques années par Eric Leleu à Shanghai. Elles peuvent être vues comme la version chinoise de Mumbai Sleeping. Ou quand le sommeil fait partie de la mobilité urbaine.

Ces photos renvoient aussi évidement à "Bouger couché" et à "Et si nous étions fatigués d'être mobiles ?"

Elles ne sont pas non plus sans lien avec avec la question se savoir "si il existe une mobilité asiatique ?" que nous aborderons lors du prochain Atelier Transit-City qui aura lieu le vendredi 4 octobre - les infos .

Tuesday, September 17, 2013

LA VOITURE PEUT-ELLE DEVENIR UN VRAI LIEU DE TRAVAIL ?

Suite de mon dernier post sur l'influence possible du car sharing sur le confort automobile, je voulais vous proposer cette campagne VW qui - tout comme celle du précédent post - dit exactement le contraire de ce qu'elle promet. Le problème du travail en voiture n'est en effet pas un problème de suspensions, mais de design et d'intelligence dans l'aménagement intérieur. Deux sujets sur lesquels les constructeurs sont actuellement particulièrement mauvais, obsédés qu'ils sont par le style, et uniquement par cela. 

Éléments de réflexion avec "l'embouteillage comme bureau du futur ?" et "limousines".

On en reparle lors Atelier Transit-City le 18 décembre prochain dont le thème sera "Et si on se racontait un autre avenir de la mobilité et du travail ?"

Monday, September 16, 2013

ET SI LE CAR SHARING CHANGEAIT LE DESIGN AUTOMOBILE ?

Et si la car sharing changeait l'aménagement intérieur des voitures ? 

C'est immédiatement question que je me suis posée en découvrant cette campagne néo-zélandaise en faveur de Rideshare, service de car pooling lancé récemment dans les plus grandes villes du pays.

La promesse est simple : le car sharing permet de se faire de nouveaux amis, "Make new friends", et transforme les trajets quotidien en moment de convivialité digne d'un apéro, d'une partie de baby foot ou d'une petite séance de jacuzzi avec des copains.

Le problème est que les visuels disent tout le contraire. Ils montrent que l'aménagement intérieur des voitures tel qu'il est conçu aujourd'hui est globalement inapte à offrir une vraie convivialité à quatre passagers. Il y a ceux de devant et ceux de derrière, mais jamais de face à face possible.

Les deux questions que je me suis alors posées a été de savoir 
- qui réfléchit aujourd'hui à cette question de l'habitacle automobile sous le prisme du confort et de la convivialité ?
- qui propose une vraie remise en cause du schéma traditionnel "sièges avant/ banquette arrière"?

A ces deux questions, la voiture autonome va apporter forcément une réponse, mais en attendant qu'elle émerge où regarder pour penser l'habitacle ?

Et là j'ai immédiatement pensé à la démarche "Designing the Taxi " engagée en 2005 à New-York et dont vous aurez ci-dessous quelques images que j'avais utilisé pour dans un Cahier Transit-City sur les évolutions des taxis dans le monde. La démarche devait aboutir début 2013 au choix d'un nouveau taxi Nissan pour N-Y - voir - forcément décevant par rapport aux pistes explorées au départ, mais qui montre qu'il n'y a pas de fatalité à ce qu'un taxi soit forcément une berline inconfortable.

 
Devant ces images on comprend aisément qu'aujourd'hui l'aménagement d'une voiture est d'une rare pauvreté et surtout totalement incapable d'offrir des aménagements à la hauteur de la promesse faite par le service de car sharing néo-zélandais. Les choses peuvent-elles changer dans les années à venir ? J'y crois pas trop surtout vu la frilosité des constructeurs actuels à innover dans ce domaine (ils font tous la même chose, avec les mêmes formes et les mêmes réponses ...), mais il est pas interdit de rêver. La voiture automatique pourrait changer les choses - voir .

En attendant que les choses évoluent peut-être un jour,  je ne peux que vous inciter à aller voir Taxis for the Future, dont l'image ci-dessous est extraite, et qui propose une vision du "car sharing" légèrement disruptive mais pas forcément totalement inintéressante. 

PS / Sur les nouveaux imaginaires de la mobilité néo-zélandaise, voir et . C'est assez décalé et joyeux.

Thursday, September 12, 2013

ÇA, UN VOILIER ?

Pour prolonger mon précédent post sur l'évolution des voiliers, je voulais vous proposer une mutation encore plus extrême avec ces quelques images du Vestas SailRocket, qui a battu récemment le record du monde de vitesse à la voile (voir la vidéo, ). 

Excellentes explications sur cette engin sans voile et quasiment sans coque, .