Monday, February 29, 2016

ET SI LES VOITURES DEVENAIENT DES BANCS PUBLICS ?

Dans la lignée de mes précédents posts sur les façons de s'asseoir dans les transports, je voulais rebondir sur l'actuelle campagne de la Smart for Four qui avec son accroche "Tellement smart qu'on en oublie que c'est une 4 place", semble vouloir dire que la Smart for two peut se garer de façon perpendiculaire au sens de la circulation. Chose évidement totalement fausse, sauf à mettre ses roues arrières sur le trottoir comme le montre d'ailleurs très bien la photo de l'affiche (ci-dessus, photo du milieu). Ce que je retiens surtout de cette campagne, c'est ce qu'elle ne dit pas, à savoir qu'une voiture est garée en moyenne 95% de son temps, et que quand elle est garée, elle ne sert à rien. 

D'où une question toute simple : pourquoi quand une voiture est garée, elle ne pourrait pas devenir un banc public ?

Si on regarde l'arrière, par exemple, la Smart for two (image ci-dessus), on constate aisément que son haillon arrière baissé pourrait devenir un objet intelligent, et notamment un objet pour s'asseoir.

Je sais que ce genre d'évolution de l'objet automobile n'est pas pour demain, mais pour donner corps à cette hypothèse de la "voiture banc public", je voulais vous proposer ci-dessous l'Engawa imaginée par le designer argentin Martin Arballo en 2005. 

Ou quand la voiture devient vraiment intelligente ... 

Mais c'est vrai qu'aujourd'hui la notion d'intelligence est plus associée à la connexion qu'au confort et au bien-être. Pour aller plus loin sur ce sujet, voir "vers de nouvelles miséricordes urbaines ?"

Friday, February 26, 2016

ET SI DEMAIN, ON S'ASSEYAIT DANS UNE VOITURE COMME DANS UN AVION ?


Poursuite de la réflexion engagée dans les précédents posts sur les façons de s'asseoir dans les transports, avec ces deux séries de photos étrangement similaires alors qu'il s'agit a priori de deux moyens de transports très éloignés l'un de l'autre, l'avion ci-dessus et la voiture ci-dessous.

Des images qui ont le grand mérite de montrer que la voiture autonome va remettre à plat à la fois notre façon de penser le confort automobile, mais aussi, de façon beaucoup plus large, de penser tout les codes et toutes les références du confort dans les autres transports. Quand demain, on aura apprécié le nouveau confort automobile, on aura de plus en plus de mal à supporter la banalité des aménagements dans les avions et surtout dans les trains - voir, .

Voir :
- "quand la voiture ne sera plus une voiture"
- "quand les voitures ne seront plus des voitures"

Voir aussi :

Thursday, February 25, 2016

C'EST QUOI UN SIÈGE D'AVION ?

Pour poursuivre sur le thème des différentes formes de confort dans les moyens de transport - voir les précédents posts -, je voulais vous inciter à regarder cette récente pub de Singapore Airlines, "No Detail is Too Small". 

C'est impressionnant de précision, d'intelligence et d'élégance. Et c'est à voir absolument.


Et pour prolonger la réflexion, voir "c'est quoi s'asseoir dans un avion demain ?"

Wednesday, February 24, 2016

C'EST QUOI ÊTRE ASSIS DANS UN TRAIN AUJOURD'HUI ?

Pour prolonger les deux précédents posts - et - et répondre à la question du titre, un élément de réponse possible entre écouteurs et multi-écrans.

Tuesday, February 23, 2016

C'ÉTAIT QUOI S'ASSEOIR DANS UN TRAIN ?


Pour prolonger le précédent post, le train vu par Hitchcok dans "Strangers on a Train".

Ou quand s'assoir dans un train cela ne voulait pas forcement dire être assis en rang d'oignons les uns derrière les autres, mais disposer d'espaces où l'on pouvait, par exemple, déjeuner tranquillement et étendre ses jambes à la fin du repas (Oui, c'est un détail, mais bon ...)

La vraie question : quand est-ce que les responsables de sociétés ferroviaires vont, enfin, repenser l'aménagement de leurs trains pour contrer la voiture autonome qui va offrir toujours plus de confort ... et cela de porte à porte ??



Sur ce sujet du train et du confort, voir :

- "Quand le train redevient lent et désirable",
- "Train café / train bureau",
- "Train by Araki Nobuyoshi".

Friday, February 19, 2016

ÇA POURRAIT ÊTRE QUOI LA DESTRUCTURATION AUTOMOBILE ?






Pour prolonger les derniers posts sur les nouvelles formes de la restructuration dans l'architecture, poursuite de la réflexion aujourd'hui autour de la question : ça pourrait ressembler à quoi la destructuration des moyens de transports, et notamment de l'objet automobile ?

Ça pourrait ressembler à ces nouveaux objets plus ou moins improbables imaginés dans la dernière campagne de pub de Scrabble.

Des objets qui renvoient directement à la culture du tunning un peu allumé - "the return of toys ?" - et qui pourraient évoluer entre "the two-wheller of future ?", "Fast trucks, very fast trucks" et "vers une nouvelle esthétique du blindage". 

Ça peut aussi renvoyer à certains engins professionnels comme ce camion poubelles ci-dessous.

Mais on n'est pas non plus forcément très loin des bolides imaginés par Chris Labrooy avec ses Mixed Cars.



Sinon, l'autre hypothèse d'inspiration pourrait être l'accident et ses figures parfois très troublantes, comme le montrent les clichés d'Arnold Odermatt .

Thursday, February 18, 2016

QUAND LA DESTRUCTURATION PERMET DE REPENSER LA CATASTROPHE

Pour poursuivre les précédents posts sur les motivations fonctionnelles ou formelles de la déstructuration architecturale - voir "Risk Theme Park"

Ou quand la déstructuration permet de repenser la catastrophe urbaine.
Et pour continuer à réfléchir à la question des liens entre catastrophe et parc de loisirs, se replonger dans "Le Park"

Tuesday, February 16, 2016

DE L'ÉCLATEMENT DES FAÇADES ET DES VOLUMES

Pour prolonger mon précédent mail sur l'éclatement des modèles d'organisation des immeubles - "C'est quoi demain les étages d'une ville ?" - je voulais vous proposer les visions de ce "Crowd build" imaginé par Périphérique - plus, .

Ou quand la logique de l'empilement volontairement foutrac semble devenir peu à peu un style censé retranscrire les mutations des modes d'habiter.

Voir aussi sur ce thème "Empilement(s)"