Friday, October 28, 2016

LA FIN DES ROUTIERS... ET DES AUTRES ?

Pour prolonger mon récent "Pourquoi faire croire que l'on aura encore besoin d'homme ?", je voulais vous inciter à regarder la vidéo "Otto and Budweiser : First Shipment by Self-Driving Truck".

On peut s'extasier sur la technique, on peut aussi se poser des questions sur l'évolution du travail demain.

Aux Etats-Unis, le secteur des chauffeurs de camion est le premier pourvoyeur d'emplois dans 29 Etats !! Selon certaines études, 3,9 millions d'emplois seraient menacés directement avec l'arrivée des camions autonomes, et plusieurs autres centaines de milliers de façon induite, notamment dans le domaine de la restauration, de la réparation ou de l'assurance.

Il faut lire l'excellent "Self-driving trucks : what's the future America's 3,5 million truckers ?"

Evidement cette robotisation des camions va bientôt toucher tous les continents - lire "Convoys of self-driving trucks completes first European cross-border trip" - mais aussi d'autres secteurs comme les mines, voir "Driverless trucks transport iron ore at Rio Tinto mines in Australia".

Thursday, October 27, 2016

UNE AUTRE ARCHITECTURE MILITAIRE



Quand la surveillance prend une forme architecturale, ca peut donner ce genre de bâtiments photographiés par l'irlandais Donovan Wylie et extraits de "Outposts", "The Tower Series" et "North Warming System".


Un travail qui rappelle celui réalisé par l'excellent Trevor Plagen - voir, - et qui renvoie à la question "c'est quoi demain la sécurité ?"




Wednesday, October 26, 2016

UNE AUTRE ARCHITECTURE PORTUAIRE

Dans le prolongement du précédent post, une autre réflexion sur ce à quoi pourrait ressembler une autre architecture portuaire - "Boat Hub".

Tuesday, October 25, 2016

UNE AUTRE ARCHITECTURE DU TRAVAIL



Quand le monde du travail rejoint une architecture intelligente, ça peut donner le très beau projet "Lofoten seasonal fishery" signé Alistair Wood.

Sur l'architecture dans les îles Lofoten, voir aussi "Encore une autre façon de penser".

Monday, October 24, 2016

LA LIQUID FACTORY COMME AVENIR INDUSTRIEL ?

Parmi les objets qui ont révolutionné la mobilité depuis vingt ans, il y a au côté du téléphone mobile, la basket.

Parmi les objets qui vont révolutionner l'industrie dans les vingt ans à venir, il y a au côté des robots, l'imprimante 3D.

Quand ces deux objets emblématiques de notre nouvelle modernité se rejoignent, ça peut aboutir à la "liquid factory" de Reebock - vidéo, là.

Le lancement de la liquid factory suite de quelques semaines seulement, le lancement par Adidas de sa speed factory - voir, , prouvant, si cela était encore nécessaire, que l'imprimante 3D va nous faire basculer dans un nouveau monde industriel qui va faire exploser les modes de production et de distribution bâtis au XIX° et au XX° siècle - voir, et .

Voir sur ce sujet :
C'est quoi demain une chaussure de sport ?
Demain, c'est quoi un Nike-store ? une micro-factory ou un hôpital ? 
- Demain, qui va fabriquer quoi ?
- Comment penser l'industrialisation demain ?

Friday, October 21, 2016

"THINK AIRBNB FOR CARS" OU L'OBSESSION DU "PARTAGE"

Quand un constructeur automobile - en l'occurrence le chinois Geely s'appuyant sur le savoir-faire sa filiale Volvo - fait le constat que les digital natives décrochent de la voiture, mais qu'il veut continuer à vendre des voitures, il invente la 01, une voiture conçue comme une plate-forme de services avec notamment un bouton qui permet de la mettre en location-partage.

Le service s'appelle Link & Co et se veut le AirBnB de la voiture.

La promesse a le mérite d'être simple et double :

- aux acheteurs de la 01, Geely dit " Votre voiture est une source de revenus, et plus seulement de coûts"
- aux sans-voiture, Geely dit "Vous avez raison de ne pas avoir de voiture, celles-ci sont dorénavant louables n'importe où, n'importe quand, de façon simple et fluide".

Evidement, la réalité risque d'être un peu plus compliqué, surtout avec la banalisation de la voiture autonome dans les années qui viennent.

Qu'importe... La promesse apparait d'autant plus belle qu'elle semble aller dans le sens de l'histoire : tout est partageable, mais surtout tout est louable et donc tout est monétisable. N'oublions que la nouvelle économie dite du partage c'est la course au gain permanent, de ne rien rendre gratuit mais au contraire tout monnayable - voir "il est où le partage ?"

Mais surtout avec la 01, on a la confirmation que demain la voiture ne sera plus une voiture, mais un hub, une plate-forme que ce soit sous la forme d'un bouton de partage ou d'une voiture autonome.

Demain ce qui vaudra cher et qui aura de la valeur dans une voiture, ça ne sera pas la tôle, mais les infos qu'elle récupérera sur le conducteur et tous les utilisateurs de la voiture.

Demain la voiture ne sera plus une voiture, elle sera un terminal ayant vocation à absorber de la data. 

Dans son rapport "Monetizing Car Data", McKinsey évalue la totalité des données générées par les voitures connectées à 750 millions de dollars d'ici 2030.



Thursday, October 20, 2016