Friday, December 19, 2014

TOUT LE MONDE A PEUR D'ÊTRE UBERISÉ

Suite des deux précédents posts sur la façon dont la révolution digitale bouleverse toutes nos références.

Extrait d'un interview accordé par Maurice Levy, le patron de Publicis, au Financial Times .
Everyone is starting to worry about being ubered,Mr Lévy tells the Financial Times in an interview, referring to the car-hailing app that is trying to upend the traditional taxi industry. “It’s the idea that you suddenly wake up to find your legacy business gone . . . clients have never been so confused or concerned about their brands or their business model.” 
Personne et aucun secteur n'est épargné.

On en reparle beaucoup plus longuement, .

LE HORS SOL COMME VRAIE REVOLUTION DU XXI° SIÈCLE ?

Une autre révolution.
"Partant du lien, observable depuis les années 80 du XXe siècle, entre mondialisation des échanges, arrivée dans l’ère numérique et emprise financière, on fait apparaître une figure nouvelle : celle du "capitalisme intégré", qui doit plus à la cybernétique qu’aux doctrines libérales.  
Notre monde s’avère désormais satellisé par le virtuel, transformé par lui en profondeur. Les mouvements de capitaux, réduits à des impulsions électroniques, traversent les continents en quelques nanosecondes. L’argent se fait léger, aérien, furtif. Hors sol il circule dans les paradis fiscaux, comme une richesse négative — une antimatière. 
Aucun territoire ne le fixe, aucune loi ne le contrôle : c’est lui maintenant qui régit les régulateurs. (...) Le calcul cybernétique devient la mesure de toute chose (...)"
Plus, .

Et c'est un excellent prolongement de "Quand les bourses seront en pleine mer".

Voir aussi "Et si nous étions en train de changer de modèle économique ?"

PROSTHETIC LIFE

Une révolution.

la question.

, les explications où l'on comprend que l'on change vraiment d'époque quand on voit un homme manipuler ses bras à distance.

une partie de notre futur.

Thursday, December 18, 2014

UNE AUTRE FACE DU MONDE À VENIR

 Ces images sont l'autre face du monde.

L'autre face du monde qui innove, du monde qui est connecté, du monde qui peut se déplacer comme il veut, du monde fasciné par le net.

Ces images sont le monde qui est pauvre, le monde qui a peur, le monde qui rêve de partir ailleurs, le monde du travail des enfants, le monde des guerres de religion, le monde du dérèglement climatique.

Ce sont les images d'un monde toujours plus riche, mais toujours plus inégal. Les images d'une société mondiale toujours plus connectée et nomades, mais aussi de plus en plus intolérante et raciste.

Ces images montrent le mur de 3 200 km de long construit entre l'Inde et le Bangladesh.

C'est donc un mur entre 1,2 milliard d'Indiens et 160 millions de Bengalis.

C'est un mur entre des pauvres et des encore plus pauvres qu'eux.

C'est aussi un mur entre l'hindouisme et l'islam.

C'est un mur dont on ne parle jamais et qui pourtant reflète tous les conflits actuel et à venir ; les conflits religieux, les conflits économiques et les conflits climatiques (le Bangladesh est des pays qui subit déjà le plus les effets du réchauffement climatique)

Ce mur est un des signes annonciateur des "Guerres du climat" qui vont toucher une grande partie du monde.

Et c'est pour cela qu'il faut regarder et réfléchir sur "Inde / Bangladesh - Le mur de la peur" de Gaël Turine. Ça permet de penser le monde de demain de façon un peu plus lucide.

Ce post est évidement la totale anti-thèse du précédent - -, mais s'inscrit directement dans l'esprit de "2 corps / 2 guerres".

Wednesday, December 17, 2014

LA NOUVELLE FORCE DU POIGNET

Quand un bracelet autour de votre poignet fait de votre avant bras un écran tactile et ringardise ainsi votre smart-phone - .

Quand une montre autour de votre poignet vous permet de garer votre voiture et ringardise ainsi son volant - .

Alors on se dit que "la montre a déjà remplacé le smart-phone" et que celui-ci n'aura été qu'une étape vers la cyborgisation progressive de nos corps - , entre autres.

Ce post peut aussi renvoyer sur :
- les futures forces de la main - ,
- les futures forces du tatouage - .

Pour poursuivre la réflexion sur cette question, voir notre Atelier Transit-City du 23 janvier prochain organisé autour de la question  "Et si on n'avait pas les bons mots pour penser les mutations ?"

Tuesday, December 16, 2014

Monday, December 15, 2014

UN AVENIR ENTRE SLACKLINE, GLISSADES ET MEGA-TEUFS ?

Pour prolonger le récent "Vers des mobilités de plus en plus déconnantes", je voulais vous proposer une petite réflexion sur le même sujet autour d'un jeu vidéo qui vient juste de sortir, "Sunset Overdrive" qui est globalement très con à jouer, mais qui a le mérite de dessiner un futur de nouvelles mobilités urbaines plus transgressives et plus festives.

Le premier élément serait quelque chose comme le très élitaire sacklining avec ses différentes variantes, .

L'autre élément pourrait ressembler dans les années à venir à sa version plus sécuritaire comme celle illustrée ci-dessous.

Deux éléments dont l'une des synthèses possible serait dès aujourd'hui "Sunset Overdrive".

Un jeu dont les références esthétiques renvoient aussi bien à "AfricaBurns" (ci-dessous) ...

... qu'à "Electric Forest" (ci-dessous).

Un jeu vidéo dont les créateurs ont donc terriblement bien senti les imaginaires hédonistes et dionysiaques qui animent nos sociétés post-industrielles et que décrit si bien quelqu'un comme Michel Maffessoli - voir "Et si la crise était plus civilisationnelle qu'économique ?"
"Le monde change. Nos sociétés sont en « crise ». Dans les fractures du socle traditionnel du vivre-ensemble s’immisce une infinité de pratiques ludiques. Les sites de rencontres, les jeux de rôles en ligne, les Zombies Walk, le Cosplay, la bande-dessinée, les réseaux sociaux, Candy crush saga, Ingress, sont autant de signes de ce retour du jeu au premier plan. Plus que de futilité ou de frivolité, ces pratiques ludiques témoignent des formes de la socialité postmoderne. World of warcraft interroge les techniques de management, les Fablabs le modèle industriel, les jeux en ligne les processus de recherches collectives, l’application Tinder les modes de relation des couples, la réalité augmentée notre rapport au réel. Loin d’être une fuite hors de la vie sociale, la passion du jeu témoigne d’un réel réenchantement, d’un imaginaire enrichi, de nouvelles formes de socialité." - in "Le Monde devint jeu

Thursday, December 11, 2014

ET SI APOLLO REDEVENAIT LE FUTUR ?

Les images ci-dessus datent l'une de la fin des années 60, l'autre du début des années 70. Elles sont sensées représenter le passé.

Les images ci-dessous datent de quelques jours. Elles sont sensées représenter le futur. Voir, .

Et pour élargir la réflexion, "Et si le futur n'existait pas ?"

Le paradoxe de ces images est que les seules vraies nouveautés visibles sont dans les formes et les fonctions du navire -  - avec, notamment, un bateau qui s'enfonce dans l'eau pour avaler la capsule.

Wednesday, December 10, 2014

ET SI WIMES ET ARCHIGRAM REDEVENAIENT LE FUTUR ?

Ci-dessus des images signées de l'agence SITE dirigée par James Wines.

Ci-dessus des images signées Archigram.

Face à ces images, une question : 

Des visions dépassées ou, au contraire, des visions qui avaient trop d'avance ?

Et si dans un monde plus mobile, le modulaire devenait enfin la norme ?

De façon plus globale et complète pour continuer à réfléchir voir "Modulaire & Co"

Ce qui renvoie très directement à deux de nos gros chantiers actuels

On y reviendra le 23 janvier prochain, à l'occasion de l'Atelier "Et si nos concepts étaient inopérants pour penser les mutations à venir ?"