Wednesday, February 08, 2023

ET POUR ELLE, ÇA VA CHANGER QUOI LES J.O DE PARIS 2024 ?

Les milieux institutionnels sportifs français n'ont actuellement qu'une obsession, les JO de Paris 2024.

Les JO sont censés régler tous les problèmes du sport français et notamment transformer des millions de non-pratiquants en sportifs réguliers.

Qu'importe si toutes le études prouvent que jamais les JO ou les grandes compétitions n'ont eu un quelconque effet d'entraînement sur la pratique sportive - voir et -, faut pas changer l'histoire, ni la promesse.

Le récit olympique, c'est pratique, et surtout ça évite de réfléchir aux mutations actuelles du sport - .

Alors, on va pas ici une nouvelle fois dénoncer la grande pauvreté de la pensée prospective dans le monde sportif français actuellement.

Ce qu'on voudrait juste dans ce post, c'est inciter tous les responsables politiques et sportifs qui expliquent que les J.O vont tout changer, à regarder l'excellent film "À plein temps" (Il passe du Canal + actuellement).

Et que ces grands responsables, nous expliquent en quoi les JO de Paris 2024 vont donner envie et surtout la possibilité de faire du sport à une femme qui comme l'héroïne du film, passe son temps à courir entre ses enfants, son boulot et les transports ?

Dit autrement : en quoi les JO vont-ils changer la vie quotidienne de millions de franciliens et changer leurs relations aux sports ?

Ce post s'inscrit dans la lignée des deux précédents sur la nécessité de s'interroger sur les nouvelles promesses du sport - et -, et sur les nouveaux imaginaires sportifs - .

Tuesday, February 07, 2023

ET SI LE SPORT DEVENAIT UN MOYEN D'ÉCHAPPER À L'OBSESSION DE LA PERFORMANCE ?

La performance a mangé le monde.

Aucun secteur n'est épargné.

Il faut être performant partout et tout le temps.

C'est devenu une véritable obsession dans le monde du travail.

Le sport de haut niveau est devenu la référence dans le monde de l'entreprise.

Ça, c'est l'histoire actuel.

L'histoire dominante.

Sport = performance.

Mais si on casse ce schéma, et que l'on commence à faire d'autres hypothèses pour associer le sport à d'autres valeurs que la performance, alors ...

Alors, s'ouvrent de formidables pistes de réflexion - voir notamment, et si le confort devait remplaçait la performance ?

Mais on peut aller encore plus loin.

Et renverser totalement les codes, en se demandant par exemple; et si le sport devenait le temps qui permet d'échapper à l'obsession de la performance ?

On ne va évidement pas répondre dans ce post, mais on se pose la question dans le cadre de notre Observatoire des Nouveaux Imaginaires Sportifs ®.

Et pour l'explication sur le percutant "Mangez, Bougez, Jouissez", voir, .

Monday, February 06, 2023

ET SI DEMAIN, LE CONFORT DEVAIT REMPLACER LA PERFORMANCE ?

C'est quoi la promesse d'une chaussure de sport aujourd'hui ?

Et demain ?

Quand Nike pose indirectement la question - .

Et si on devait passer de la performance au confort ?

Et si le confort devait devenir la grande promesse du sport demain ?

Et si le confort devait devenir la nouvelle histoire du sport au XXI° siècle ?

Et si après avoir été longtemps associé à l'effort, le sport devait demain être associé au confort ?

Évidement confort et performance ne sont pas antinomique - on peut même considérer que le premier est une des conditions de la seconde

Notre questionnement tourne plutôt sur la promesse et le récit : c'est quoi le sport dont la grande promesse serait le confort ?

Autre question : est-ce qu'avec cette campagne, Nike n'est pas une nouvelle fois en train d'écrire une nouvelle promesse en décalage avec le discours dominant ? - Après le jeux , le confort ?

C'est une des questions que nous abordons dans notre Observatoire des Nouveaux Imaginaires Sportifs ®.

Monday, January 30, 2023

DU CATASTROPHIQUE À L'IDYLLIQUE ?

Quand au début des années 2000, il est apparu clairement que la montée du niveau des océans allait menacer une partie de Vancouver, certains mouvement écologistes ont essayé de sensibiliser la population aux risque et aux menaces à venir.

C'est ainsi qu'en 2008, des militants écologistes avaient installé des équipements de sauvetage dans différents endroits de la ville, et notamment des canots en hauteur sur des façades d'immeubles - voir,

Aujourd'hui, rien n'est réglé et la menace est toujours aussi présente.

C'est d'ailleurs pour cela que la municipalité de Vancouver a lancé en 2022 un concours d'idée et un vrai travail de réflexion sur la question appelé Sea2City.

Parmi les agences d'architecture ayant travaillé avec la ville, il y avait la talentueuse agence MVRDV qui vient de publier une partie de ses réflexions avec son Sea Level Rise Catalogue.

Avec MVRDV et son iconographie, on ne parle plus de catastrophe, mais d'opportunités pour rerepenser la ville et inventer, notamment, de nouvelles zones de loisirs et de sport sur les rives.

Il n'est plus question de tenter de lutter contre le réchauffement climatique, mais juste de s'adapter et de rendre cette adaptation la moins douloureuse et la plus joyeuse possible.

En quinze ans, on est passé du catastrophique à l'idyllique.

Une approche avec laquelle on est pas obligé d'être d'accord. C'est notre cas.

Les images de MVRDV sont dangereuses, tant elles présentent la montée des océans comme un phénomène facilement absorbable avec quelques aménagements urbains. Ça ne sera évidement pas aussi simple et pas aussi serein.

Mais cette approche malgré ses gros défauts, pose une question essentielle : en quoi les menaces des catastrophes climatiques à venir, vont-elles changer nos façons de penser les équipements sportifs du futur ?

Dit autrement : c'est quoi réfléchir aux équipements sportifs sous l'angle de la catastrophe climatique  ? .

On reparlera de tout cela le 12 avril prochain, .

Wednesday, January 25, 2023

ET SI LE PLUS IMPORTANT DANS UN STADE, CE N'ÉTAIT PLUS LE SPORT ?

Et si on partait du principe que la question des infrastructures sportives était tout sauf une question de sport ?

Et si on partait du principe que l'essentiel dans un stade, ce n'était pas le sport ni le stade lui-même, mais les activités non sportives qu'on pouvait y développer ? 

Et si on partait du principe que l'essentiel dans un stade, ce n'était pas le sport ni le stade lui-même, mais ses alentours et ce qu'il générait sur la ville ?

Ce sont quelques unes des questions que l'on peut se poser devant la présentation de certains projets et notamment de celui du Centre communautaire imaginé par l'agence Urban Think Tank pour une favela de Sao Paulo.

On comprend à la vu des images et des schémas techniques, que les fonctions même de l'équipement (sport et culture) ne sont pas l'essentiel. 

Que l'essentiel est ailleurs.

Que l'essentiel est dans la mixité des fonctions.

Que l'essentiel est autour du bâtiment.

Que le véritable enjeu de cet équipement est celui de la nouvelle architecture qu'il devrait pouvoir susciter et inventer autour de lui - voir, .

Que le véritable enjeu de cet équipement est celui de la nouvelle urbanité qu'il devrait pouvoir susciter et inventer autour de lui.

Et que donc le sport n'est qu'un moyen, et en aucun cas une finalité.

Les explications technique, .

Poursuite de la réflexion, .

Tuesday, January 24, 2023

ET SI PRÉFABRIQUÉ ET VERTICALITÉ DEVENAIENT DE NOUVEAUX IDÉAUX SPORTIFS ?


C'est quoi un équipement sportif urbain, quand 60% de la population vit dans un bidon-ville ?

C'est quoi un équipement sportif, quand les terrains libres sont très rares ?

C'est quoi un équipement sportif, quand les budgets sont très contraints ?

C'est à ces question que l'agence Urban Think Tank tente de répondre depuis quelques années avec un approche très originale et low-costle kit préfabriqué pour des salles de sport verticales - .

La salle de sport verticale d'Urban Think Tank est, en effet, un kit préfabriqué de pièces adaptable à n'importe quel contexte et avec des configurations sportives très diverses. 


La base de la structure peut notamment être posée au dessus d'un terrain de basket-ball ou de football déjà existant et devenir ainsi un complexe sportif pouvant proposer différentes activités et accueillir plus d'une centaine de pratiquants en même temps. 

 

Quatre salles de ce type ont été construites à Caracas.


Les explications en vidéo, .


Parmi les questions induites.

Et si le préfabriqué et la verticalité posaient les bases d'une nouvelle promesse et d'un nouveau récit constructif pour les équipements sportifs ?

Et si ce qui s'invente dans les pays pauvres, apportait les bonnes réponses pour les équipement sportifs du futur ? 

On en reparlera obligatoirement, .

Monday, January 23, 2023

ET SI ON METTAIT LA PAUVRETÉ AU COEUR DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE ?

Quand on prétend faire de la prospective, il y a quelques notions que l'on ne devrait jamais oublier, voir carrément mettre toujours au coeur de notre pensée.

Parmi ces notions, il y a pauvreté frugalité et rareté. 

Des termes que nous tentons d'intégrer au coeur notre réflexion depuis plus d'une dizaine d'années - voir, -, mais qui malheureusement ne sont que très rarement, voir jamais, sollicités et utilisés en matière de prospective sportive. 

C'est dommage car la pauvreté peut être un formidable moteur de refondation pour une nouvelle pensée urbaine et sportive - voir , entre autres.

Et c'est surtout aberrant au vu du nombre de pauvres actuellement dans le monde.

On ne va pas dans ce post aborder toutes les possibles et imaginables relations entre le sport et la pauvreté.

On veut juste dans ce post, et dans l'optique des premières Rencontres Sport / Équipement / Stratégie ® qui auront lieu le 12 avril prochain autour de la question "C'est quoi un équipement sportif demain ?", se poser la question de où regarder pour penser un équipement sportif pauvre, frugale et économe en matériaux ?

Et si c'était justement dans les zones urbaines des pays pauvres ?

Sans aucun doute, car c'est là que se dessinent et s'inventent des solutions frugales et peu couteuses qui pourraient servir demain dans le monde entier.

Preuve en est avec cette Unité de vie Sol de Oriente construite en 2015 dans une zone défavorisée de Medellin en Colombie.

Et si c'était cela l'équipement sportif véritablement intelligent du futur ?

On y reviendra plus longuement, .

Thursday, January 19, 2023

ET SI DEMAIN, L'AGRICULTURE S'IMPLANTAIT DANS LES STADES ?

En 2007 a été mené à San Francisco un exercice de prospective joyeusement déconnant. 

Intitulé "Wish you where here !", il proposait des visions très improbables et très stimulantes de différents lieux de la ville - voir, .

Parmi ces lieux revisités et réinterrogés, il y avait la transformation du Levi's Stadium en méga ferme à étages - voir ci-dessus.

Évidement, il n'y avait aucune chance que cette vision se réalise sur le terrain des 49 ers, même si l'enceinte a été verdie récemment - .

Mais qu'importe, restait une formidable question : et si les stades devenaient des fermes ?

Si aujourd'hui, rien ne semble indiquer qu'une telle mutation soit engagée, on voit apparaitre de nouvelles relations entre un stade et alimentation.

Ainsi le FC Bruges a récemment monté un partenariat avec les fermiers de la région permettant à ces derniers de livrer aux supporters du club les jours de match, des paniers de légumes et de produits locaux - voir les explications, ..

Le stade est ainsi devenu une passerelles entre les agriculteurs et les supporters du club dont le surnom est "paysans" du fait de l'implantation historique du club au milieu de terres agricoles. Un surnom qui explique la signature "farmers to farmers" et qui renforce encore un peu plus l'originalité de la démarche.

Ce qui se passe au FC Bruges n'est pour l'instant qu'une expérience.

Mais celle-ci montre combien dans les années qui viennent, les fonctions d'un stade pourraient se diversifier et faire de ce dernier un équipement plus ouvert sur son environnement extra-sportif.

Ça sera en tout cas un des grands sujets que nous aborderons le 12 avril prochain, .

Wednesday, January 18, 2023

ET SI DEMAIN, LES HÔTELS INVESTISSAIENT LES STADES ?

Quand on s'intéresse un peu à l'architecture des grands stades, on ne peut qu'être frappé par la disproportion entre l'immensité et la richesse des espaces ... et la pauvreté des fonctions et des services offerts (buvettes, loges, restaurant, salles de réunion).

Et ce alors qu'il existe de nombreuses mixités programmatiques imaginables - voir, entre autres, .

Dans ce post, on voudrait aborder la question de l'hôtellerie.

L'hôtel est, en effet, typiquement l'équipement associé aux grandes enceintes sportives et festives.

Mais l'hôtel est toujours à côté.

Pourquoi l'hôtel n'est-il pas plus souvent intégré dans le stade ? 

Un petit nombre de réalisations montre que c'est possible et que cette intégration peut prendre des formes capables d'enrichir l'expérience du stade, mais aussi la promesse hôtelière.

Il faut lire à ce sujet "From complexity to hybridity: transformative combinations of different programs in stadium architecture", dont les schémas hôteliers ci-dessus sont extraits. C'est pas forcément une grande étude dans ses conclusions, mais elle a le mérite d'ouvrir de nombreuses pistes de réflexions.

On travaillera la question, .

Tuesday, January 17, 2023

ET SI DEMAIN, LA VILLE SE GLISSAIT SOUS LE STADE ?

Dans notre précédent post, nous faisions l'hypothèse qu'un jour les villes pourraient avaler les stades.

En attendant que cela se réalise (ou pas), l'idée que la ville puisse s'insinuer dans un stade n'est pas totalement aberrante.

Et l'idée qu'elle puisse s'insérer sous un stade, l'est encore moins.

L'un des meilleurs exemple fut la construction en 2001 du Seoul World Cup Stadium, dont la base est composée d'un vaste centre commercial avec, à l'époque, un hypermarché, un cinéma et une salle de sport (voir le plan ci-dessus).

Depuis un certain nombre d'enseignes ont changé (notamment Carrefour qui a définitivement quitté la Corée en 2006), mais le centre est lui toujours actif - voir, .

D'où notre question.

Et si les sous-sols étaient un moyen pour la ville de s'insérer dans le stade ?

C'est évidement exactement l'inverse de cette hypothèse .

On y revient, .

Monday, January 16, 2023

ET SI DEMAIN, LES VILLES DEVAIENT ABSORBER LES STADES ?

Et si après s’être intéressés à la façon dont le stade pouvait manger la ville -  ou  -, on s’intéressait à la façon dont la ville pourrait manger le stade ?


Les explications sur le Osaka Stadium et la façon dont ça c'est fini, sont .


La question de fond est, elle, assez simple : et si après être devenues des stades, les villes pouvaient ou devaient absorber les stades ?


La réflexion globale sera, elle, menée .

Thursday, January 12, 2023

ET SI LES STADES NE DEVAIENT PLUS ÊTRE PENSÉS COMME DES STADES ?

Après le stade sous la place publique, le stade place publique.

C'était en tout cas toute l'ambition du très beau projet Stadium Square imaginé il y a quelques années par l'agence Scau pour la Coupe du monde de foot au Qatar.

Un projet qui ne verra malheureusement jamais le jour, mais qui vient alimenter notre réflexion "et si les stades permettaient d'inventer un urbanisme dense ?"

Et qui permet aussi, et surtout, de se poser cette question a priori iconoclaste mais pourtant très stimulante et sans doute fondamentale pour demain, et si on arrêtait de penser et de concevoir les enceintes sportives autour du sport ?

Dit autrement : et si on arrêtait de penser les stades, comme des stades ?

On reviendra longuement sur ces questions, .

Wednesday, January 11, 2023

ET SI DEMAIN, LES STADES ÉTAIENT INSTALLÉS SOUS LA VILLE ?

Le 12 avril prochain nous organisons les premières Rencontres Sport/Équipement/Stratégie ® autour de la question "C'est quoi un équipement sportif demain ?"

Une question qui suppose d'essayer en amont de comprendre les nouvelles approches qui pourraient émerger dans la décennie à venir, notamment en matière de stade au coeur des villes.

Voir sur cette question  et .

On poursuit la réflexion avec ce projet dit "Football for everyone" qui enterre l'air de jeu sous une immense verrière parcourable à pied.

Le toit du stade devient un immense et nouvel espace public.

Pas crédible ? Sans doute.

Mais c'est pas le sujet.

Ce qui nous intéresse ici n'est pas tant la faisabilité d'un tel projet, que la capacité de ce dernier à nous alimenter sur les possibles et nouveaux imaginaires alternatifs du stade. 

On en reparlera, .