Thursday, April 17, 2014

LONG COURRIER ET DÉSIR DE MER

Parfois, vous lisez un texte parfait, un texte qui retranscrit exactement ce que vous pensez à ce moment là. Ou quand coincé sur un siège d'avion, vous rêver de mer et de navigation sans fin.

"Pour la première fois, j'ai un peu l'angoisse du voyageur moderne, je ne sais plus où je suis. Je ne sais pas quelle heure il est à Paris. (...)
Je trouve le temps long. Le jour n'arrive pas. Mon estomac a faim, tout le monde dort. Je ne sais plus si je dois déjeuner, dîner ou petit-déjeuner.
Je sais que l'avion va vers l'ouest, c'est une longue nuit, Singapour-Le cap direct.
Il n'y a pas d'heure exacte puisqu'elle change en permanence.
(...)
J'ai faim et j'ai hâte de sortir de l'avion pour rouler monter au nord, aller vers le désert.
Cela fait dix-huit heures que je n'ai pas vu le soleil.
Je demande une aspirine à l'hôtesse.
"
"En remontant le long de l'Atlantique, pendant les longues heures sur cette route remplie de camions, je pense à Bernard Moitessier, le grand navigateur, natif du Vietnam.
En 1968 pour la première course autour du monde en solitaire et sans escale: le "Golden Globe", au moment de remonter l'Atlantique, au large de ces côtes d'Afrique du Sud, alors qu'il est en tête, il fait demi-tour et entame un nouveau tour du monde, il rejoindra la Polynésie pour s'y installer et fonder une famille.
Sur le message qu'il avait lancé avec une pierre sur un cargo qu'il croisait... , il avait écrit ces mots
"Je continue sans escale vers les îles du Pacifique parce que je suis heureux en mer et peut être aussi pour sauver mon âme" .
"Le Tour du monde en 14 jours, 7 escales, 1 visa" - Raymond Depardon.

Tuesday, April 15, 2014

CONDUIRE, DORMIR, CONDUIRE ...

Il y a ce que l'on voit de l'extérieur.

Il y a ce que l'on imagine se passer à l'intérieur.

Il y a l'ingéniosité de certains aménagements.

Et le vrai confort d'autres, notamment en Amérique du Nord.

Mais en réalité, il y a surtout tout un monde mobile que l'on ne connait pas. 
"Aujourd'hui, poids lourd et solitaire se conjuguent. Car s’interroger sur la vie des routiers, c'est s'interroger sur la solitude : qu'est ce qui lie tant les chauffeurs à la route, à leur camion,  pour qu'ils supportent des années durant un tel train de vie ? Peu de sommeil, peu de confort, peu de douches, peu de discussion. Chacun son petit nom dans la CB et chacun ses kilomètres au compteur. 
Qu’est-ce qui se passe entre ces hommes et les paysages qu’ils traversent, pour qu’ils n’imaginent pas vivre autrement ?   
De la cabine, on voit le monde d'un peu plus haut, la nuit, le jour, on change de pays sans s'en être forcément rendu compte ou, au contraire, on fait la queue d’interminables heures pour passer une douane. C'est un monde vraiment à part,  avec ses règles et son vocabulaire, qui est décrit dans le livre « Un camion dans la tête » où les choses se terminent en confirmant par l’affreuse exception, un a priori que tout avait pourtant permis de déconstruire auparavant." - beaucoup plus, .
On y revient bientôt.

Sur ce sujet, voir "the ice road truckers".

Monday, April 14, 2014

CAMPING TRANSFORMERS

En Australie le camping est un chose sérieuse. Tellement sérieuse que s'inventée depuis une quinzaine d'années une industrie du camping car tout terrain très axée sur la modularité des voitures et des remorques qui les accompagnent.

Ces véhicules sont un mix des nouvelles tendances sur le camping (), du camping car américain traditionnel (), enrichi de quelques doses de militaire ( et ) et de sauvetage d'urgence ().

Certains modèles se révèlent particulièrement ingénieux, notamment le Conqueror Australia ci-dessous -  - qui aurait presque sa place dans la série des Transformers.

Et c'est à ce genre de véhicule auquel j'ai immédiatement pensé en découvrant il y a quelques jour le KiraVan, ce méga camping car ultra connecté conçu par un génial allumé pour voyager avec sa fille de quatre ans  - lire tous les détails de l'aventure dans Wired, .

Il y a peu de chance que ce camion fasse beaucoup d'émules tant il est exceptionnel par sa taille et les technologies qu'il abrite, mais il a le grand mérite de contribuer à nourrir encore un peu plus nos réflexions sur l'évolution du camion comme possible support de nouveaux modes de vie et de nouveaux modes de travail dans les années à venir - ,  et .

Sur ce thème voir aussi, "une machine exceptionnelle" et "the rolling lodge".

Et sur les imaginaires du camping, voir .

Thursday, April 10, 2014

NIKE vs AIR FRANCE

Qui demain pourrait réenchanter le voyage aérien ?

Air France avec ses vieux codes éculés d'un confort réservé à une minorité ?

Ou Nike avec sa promesse de décontraction et de bien être pour tous ?

Wednesday, April 09, 2014

C'EST QUOI COURIR AUJOURD'HUI ?

Avant, on courrait dans les stades.

Aujourd'hui, on court partout et n'importe quand.

Avant pour courir, on mettait un short et un t-shirt.

Aujourd'hui, on branche son iTruc et parfois sa frontale.

Avant quand on courrait, on était tous habillé plus ou moins de la même façon.

Aujourd'hui quand on court, on participe à un défilé de mode avec des textiles toujours plus techniques et colorés.

Il n'y a dans mes propos aucun jugement de valeurs (je participe largement de ce mouvement), juste un constat.

On y revient .

Tuesday, April 08, 2014

AVANT C'ÉTAIT LES MACHINES QUI ALLAIENT DE PLUS EN PLUS VITE

Longtemps ce sont les machines - les trains, les avions, les voitures, les motos - qui allaient de plus en plus vite.

Aujourd'hui les machines pourraient aller encore plus vite, mais elles ne le font pas. Cela n'a plus de sens. Voir "Et si la vitesse c'était fini ?"

Aujourd'hui ce sont les hommes qui vont de plus en plus vite, soit de façon naturelle, soit en s'aidant d'équipements mon motorisés, comme des vélos ou des skis.

Il y a quelques mois, un homme a franchi le mur du son en sautant d'un ballon et simplement équipé d'une super-combinaison - . A aucune étape de son exploit, il n'a fait appel un système de propulsion motorisée (ballon, chute libre et parachute) - .

Un peu comme si la technique était arrivée au bout de sa logique, et que c'était le corps qui reprenait le pouvoir face au moteur.

Un peu comme si en sortant du monde industrielle, nos sociétés occidentales rêvaient d'une mobilité pré-industrielle ... c'est à dire d'une mobilité sans moteur.

On en reparle vendredi matin, .

Sur ce sujet, voir "Vers une Red Bull Mobility ?"

Monday, April 07, 2014

HOBIE CAT COMME MODÈLE AUTOMOBILE ?

Ces pubs sont le prolongement naturel de mes deux derniers posts sur les imaginaires portés par une marque comme Hobie Cat () face à la pauvreté de ceux portés par la voiture aujourd'hui ().

Mais ces images renvoient aussi à "tous dehors ? (2)", "tous dehors ? (3)" et à "la voiture de Kennedy comme modèle ?"

On en reparle vendredi matin, .

Sur ce sujet, voir notre Sailing Mobility Lab.

UNE CERTAINE IDÉE DU BONHEUR