Monday, July 06, 2015

ET LÀ, ON DÉCROCHE ...

On va continuer à réfléchir...  mais ailleurs et autrement.

Et on se retrouve fin août.

Friday, July 03, 2015

UNE AUTRE FAÇON DE PENSER ACTION MAN

La poupée n'est pas qu'une histoire de fille.

C'est même très souvent une histoire de petit garçon.

Les sagas d'Action Man, de GI Joe ou de Big Jim sont là pour le rappeler .

C'est à travers ces poupées que c'est construite une partie des imaginaires de la performance et de rapport aux corps de beaucoup de pré-ados à la fin du XX° siècle  - voir .

Et même si ces poupées ont perdu aujourd'hui beaucoup de leurs attraits, elle n'ont jamais totalement disparu du paysage

La figure de la poupée-soldat a fait sa réapparition dans certains pays comme au Royaume Uni depuis quelques années - voir, - jusqu'à devenir un outil de propagande pour l'armée britannique - voir "Military dols to promote Forces career children".

C'est dans ce contexte que "Veteran for the Peace" vient de lancer une très violente campagne intitulé "Battlefield casualties" destinée à lutter contre la possibilité offerte aux jeunes britanniques de s'engager dans l'armée à partir de 16 ans - voir

Pour ce faire, "Veteran for the Peace" n'a pas hésité à littéralement flinguer tous les codes idéologiques véhiculés par une figure comme Action Man à travers trois faux clips publicitaires  mettant en scène toute les séquelles post-conflit rencontrés par de nombreux anciens combattantsTout y passe, les amputations, la dépression, la drogue, la solitude, le suicide... 

Voir les très percutants films, .

Il est rare de voir un tel dezinguage fait avec autant de talent et d'à propos.

Cela rappelle, mais de façon encore plus radicale, le discours développé dans "Vieillis, fatigués ... et cassés".

Cette campagne est aussi, d'une certaine façon, une réponse à la démarche engagée depuis quelques années par les armées britanniques et américaines, de tenter de banaliser le handicap à travers des événements comme les Invictus Games

Voir sur ce sujet "Le soldat amputé comme modèle de la performance ?"

Les Invictus Games ou quand l'handicapé de guerre n'est plus un sous-homme mais devient presque un sur-homme que les aléas du handicap ne toucheraient pas.

Évidement ce n'est pas aussi simple, et c'est pour cela qu'il faut aussi regarder la très émouvante série "The Unknown Soldier".

Ce post est au croisement de :

Thursday, July 02, 2015

UNE AUTRE FAÇON DE PENSER LA ROUTE

Quand avec le développement économique, les caravanes de chameaux laissent place aux camions, c'est une nouvelle façon de penser le voyage et la route qui apparait en Mongolie.

Les images sont tirées de la série "Black Gold Hotel".

Wednesday, July 01, 2015

UNE AUTRE FAÇON DE PENSER L'AÉRIEN

Un avion solaire, un hangar gonflable... une autre façon de penser et d'agir - .

Tuesday, June 30, 2015

UNE AUTRE FAÇON DE PENSER LE TRAIN

Quand l'attente du train n'est pas présentée comme un moment perdu, mais comme une pause pour décrocher...

C'est à l'opposé de cela.

C'est aussi une autre face du fascinant et très riche monde ferroviaire japonais - voir "Les nouveaux imaginaires des trains japonais"

Thursday, June 25, 2015

ET SI LA JEEP LUNAIRE FAISAIT - ENFIN - SON GRAND RETOUR ?

La jeep lunaire - ou Lunar Roving Vehicle - conçue et développée par Boeing à la fin des années 60 pour permettre aux astronautes américains de circuler sur la Lune, est probablement l'une des voitures les plus intelligente jamais conçue

Légère, pliable - -, facilement évolutive, ultra-connectée, dotée d'un moteur électrique, elle est l'incarnation même de la voiture techno-écolo de demain. 

Le problème est que cette voiture a disparu des imaginaires et ne fait absolument plus référence.

Et c'est pour cela que l'on ne peut que se réjouir de la voir réapparaitre, quarante ans plus tard, dans un jeu vidéo aussi jubilatoire que Gran Turismo 6  - voir les explications,

Cette présence assez inattendue va peut-être permettre de la faire découvrir ou redécouvrir à un certain nombre de personnes et la remettre au gout du jour.

Ca serait d'autant plus mérité, qu'elle est en phase avec un certain nombre de nouveaux imaginaires automobiles.

Elle est le rickshaw connecté et malin face aux grasses Mercedes - voir "Voiture connectée : quelle innovation ?"

Elle est le mariage rêvé de la Méharie de Citroën avec le iPhone.

Bref, elle est la voiture idéale d'un monde économe et intelligent - voir "La jeep lunaire comme modèle de la voiture frugale du futur ?

Sur les nouveaux modèles de la voiture frugale, voir "On regarde où ?" et "Et si c'était les forces spéciales qui réinventaient la voiture frugale ?"

Cet article s'inscrit, aussi, dans la lignée de la série "Peut-on penser la voiture sans le jeu vidéo ?" - voir  et .

Et sur le retour des imaginaires spatiaux des années 70, voir "Apollo is back".

Wednesday, June 24, 2015

ET SI MAINTENANT TOUT DEVAIT ÊTRE HYBRIDE ?

L'engin ci-dessus est un Sikorsky S-97 Raider. Ce n'est plus vraiment un hélicoptère, mais pas encore totalement un avion.

L'engin ci-dessous est un Bell V-280 Valor. Ce n'est plus vraiment un avion, mais pas encore totalement un hélicoptère.

Si je vous montre ces deux images, ce n'est pas pour vous parler de ces deux programmes en phase de développement de l'armée américaine.

Si je vous montre ces deux images, c'est qu'elles me semblent juste refléter une mutation forte des futurs moyens de transports des décennies à venir.

Une mutation qui pourrait avoir pour nom l'hybridation des genres et qui consiste à brouiller les frontières traditionnelles entre les moyens de transports.

On l'a vu avec Twyzi, un engin mi-moto / mi-voiture.

On le voit aujourd'hui avec les réflexions autour de la voiture autonome qui va radicalement changer la nature même de la voiture dans la décennie à venir - voir "C'est quoi un bureau demain ?

On le devine avec les drones du futur qui pourraient devenir des micro-factories volantes - voir "Quand les drones vont devenir des usines volantes."

Evidement ces hybridations sont de nature très différentes et peu comparables, mais elles dégagent toutes l'idée que nous sommes probablement à l'ère d'une mutation des système de transport qui ne passe pas tant par l'invention de système radicalement neufs, que par l'hybridation des différentes techniques et concepts de mobilité.

Un peu comme si les transports suivaient le mouvement des smart-phones et des smart-watches en proposant en un seul engins des fonctions ou des qualités qui étaient auparavant séparées et attribués à d'autres engins ou d'autres lieux - voir "Quand la montre a remplacé le smart-phone".

On peut aussi penser que cette hybridation des moyens de transport est le pendant de la fin de la spécialisation des espaces que nous connaissons actuellement sous l'influence du numérique et qui casse peu à peu tous les cadres construits depuis la fin du XIX° siècle - voir "Et si nos concepts inopérants pour penser les mutations à venir ?"

L'hypothèse vaut ce qu'elle vaut. Mais elle méritait, me semble-t-il, d'être faîte. 

Et on y revient, donc, probablement très vite.

Et pour continuer à réfléchir sur l'émergence de nouveaux engins hybrides dans le monde des transports, il faut regarder l'image de ce nouvel engin mi-moto / mi-hélicoptère que rêve d'adopter l'US Army - lire "L'armée américaine veut s'équiper de motos volantes".

Tuesday, June 23, 2015

C'EST QUOI DEMAIN, PRENDRE UN ESCALIER ?

En une vingtaine d'années, le rapport à la marche à radicalement changer sous l'influence du sport et la banalisation du smart-phone.

Certains en tirent les conséquences, comme la Utah Valley University - voir les explications, .

Ça renvoie directement à :
- "Et si le piéton devait désormais se penser comme une PME ambulante ?"
- "Des voitures toujours plus lentes et des piétons toujours plus rapides ?"
- "C'est quoi une mobilité en pente ?"

Friday, June 19, 2015

LE SPORT COMME UN TRAVAIL

Hormis pour les professionnels, le sport était jusque-là surtout une activité pratiquée pour le plaisir.

Demain, faire du sport sera aussi l'occasion de gagner de l'argent.

C'est en tout cas la promesse d'une entreprise comme de Fitcoin, qui promet que chacun de nos efforts pourrait se transformer en monnaie virtuelle - toutes les explications, .

Fitcoin n'a rien d'exceptionnel, c'est juste une des facettes du néo-capitalisme lié aux nouvelles technologies. 

Un néo-capitalisme qui tente par tous les moyens, de mettre de l'échange marchand là où, avant, il y avait du gratuit. 

Fitcoin n'est donc qu'une étape de plus dans la monétisation de notre quotidien et s'inscrit dans le prolongement de ce qu'avait testé Nike durant l'été 2014 à New-York - .

Nous allons tous pouvoir devenir des professionnels du sport, tout comme il nous est déjà tous possible de devenir hôtelier en louant une chambre sur RBnB ou chauffeur de taxi en conduisant notre voiture pour UberPop.

Évidement ce genre d'initiative va radicalement changer notre rapport au sport et, à plus long terme, à notre corps.

Ça peut aussi changer notre rapport aux lieux de travail, surtout si ceux-ci deviennent peu à peu des salles de sport - voir . Avec une question : travailler sur un tapis de course, va-t-il nous permettre de gagner deux fois plus d'argent ? - voir .

Ça renvoie, donc, très directement à nos interrogations sur "C'est quoi penser la performance sportive ?" et "C'est quoi un corps demain ?"

De façon plus large ça pose aussi la question de savoir si nous ne serions pas en train de changer de civilisation ?

Wednesday, June 17, 2015

ET DEMAIN, ON LE MET OÙ CELUI QUI VEUT CONTINUER À S'OCCUPER DU VOLANT ?

La voiture autonome va être une des grandes révolutions du début du XXI° siècle, au même titre que la banalisation des drones et des imprimantes 3 D.

La voiture autonome va être une révolution en modifiant radicalement les activités que l'on va y faire à bord.
- "Ca sera quoi, demain, être derrière un volant ?"
- "Et demain, on le met où le volant ?"
- "Trains suédois ou Google Car ?"

La voiture autonome va entrainer une urbaine et économique
- "C'est quoi le modèle du bureau demain ?"
- "La rue comme usine du futur ?"

Elle va aussi entrainer une révolution sur la façon de penser l'habitacle 

Et c'est pour ces raisons que les publicités ci-dessus signées Axa sont stupides.

Elles tendent à faire croire que tout changement dans l'organisation de l'habitacle est un danger.

C'est vrai aujourd'hui, mais cela ne le sera plus du tout dans 10 ans avec les voitures autonomes.

Et on peut même faire l'hypothèse que ce que Axa présente aujourd'hui comme répulsif, devienne demain un idéal.