Saturday, December 22, 2012

Friday, December 21, 2012

BOAT WITHOUT SEA

Pour faire suite à mes récents posts sur les nouveaux rapports au sol et sur le poids des méga structures marines pour penser la construction de la ville, ces photos du Pacific Orca qui inversent nos visions classiques de ce qu'est un navire.
Ces images m'ont évidement directement renvoyé aux publicités de l'armateur hollandais Wijnne Barends et à leur signature "just add water". D'improbables, elles deviennent - tout d'un coup - presque réalistes.

H-K / CITY WITHOUT GROUND

Transit-City, on est amoureux de Hong-Kong. H-K c'est tout ce qu'on aime; une ville portuaire, une ville frontière, une ville monde, une ville de la modernité métisse ... bref, quand on va là-bas on est heureux, et c'est pour cela que l'on y va très régulièrement. Et c'est aussi ce qui explique que notre premier Atelier public organisé en 2003 avait pour thème "Life at hyper-density - H-K, modèle urbain du XXI° siècle ?"

Alors quand sort un bouquin intelligent sur H-K, on se régale. Et c'est exactement ce que l'on a fait en découvrant le passionnant "City Without Ground", dans lequel on a retrouvé un certain nombre des réflexions que nous avons engagé depuis une dizaine d'années dans le cadre de "BKK HK Street Level" - voir ou .

Et si dessous, l'image qui prouve l'intelligence du livre : avoir intégré le mouvement des paquebots et des barges dans la réflexion sur les différents niveaux de la mobilité de la ville. Rien que pour cela, on est emballé.

Thursday, December 20, 2012

Wednesday, December 19, 2012

POST FORDISM = POST LEGO ?

Pour moi, le monde industriel post-fordist qui tente de se dessiner aujourd'hui dans les fab-labs pourrait se symboliser autour de deux objets :

- le Lego, car il permet de tout faire et de tout penser - l'architecture à New-York comme l'avion du futur.

- l'imprimante 3-D, car elle permet de nouveaux process de conception et de fabrication des objets - et .

Et cette réflexion autour du modèle industriel du futur ne peut se développer quand on constate que l'un - le Lego - permet de construire l'autre - l'imprimante 3D - voir .


Et la chose devient encore plus stimulante, quand on constate que grâce à une imprimante 3-D certains inventent des pièces qui permettent de connecter les pièces Lego avec les pièces d'autres jeux de construction - voir The Free Universal Construction Kit.

Évidement à partir de là on peut imaginer tous les scenari pour demain, et notamment penser comment  la construction d'une voiture Lego pourrait être associée à une voiture Meccano
Aujourd'hui les réponses n'existent pas encore, même si certains - comme Toyota - travaillent déjà dans cette logique - voir .

Mais ces nouvelles possibilités techniques d'hybridation  ne peuvent que nous inciter encore un peu plus à nous interroger sur les nouvelles références automobiles qui naitront de ces nouveaux process actuellement en cours d'élaboration - voir .

On peut aussi se dire que cette nouvelle hybridation devrait permettre de repenser entièrement l'automobile non seulement dans ses modes de construction, mais aussi dans ses formes, ce qui nous renvoie aux réflexions de l'US Army - voir le post précédent.

CONCEPT CAR

C'est dans la lignée des questions sur "le tank et la jeep comme modèles ?" et sur "la jeep lunaire comme modèle ?", et ça renvoie très directement aux interrogations sur l'émergence d'un "post-fordism low-tech".

Les explications sur ce MAV-L sont .

Et le jeu de tubulures ne peut que renvoyer à cela et à cela sur la question "dedans / dehors".

Ca renvoie aussi à "des bateaux sans coque ?"

Tuesday, December 18, 2012

HABITER / TRAVAILLER : PULLMAN COMME IDÉAL ?

Habiter, travailler, ... et si Pullman avait défini dès le milieu du XX° siècle, les espaces de nos imaginaires nomades ?


HABITER

"Au moins temporairement, nous hantons les gares, y passons, y attendons, y arrivons ; montons dans les wagons, nous y asseyons, y lisons, y mangeons, y baillons et dormons, les quittons, mais ne cessons d'y revenir ... comme dans les hôtels ou, fixes, les gares ou, mobiles, les trains. Aériens ou ferroviaires, les transporteurs sont les hôteliers les plus fréquentés.
Nous ne reconnaissons ni les gares, ni les ports, ni les wagons, ni les avions comme des hôtels parce que nous croyons que nous habitons encore comme la plupart de nos ancêtres. Non. Nous hantons moins la fixité que la mobilité. Mobiles in mobili ! 
Combien d'entre nous passent presque autant de temps dans et entre ces hôtels mouvants qu'en l'intime d'abris fixes ? Hélas, le terme motel est déjà pris, qui désignerait plus exactement gares et aéroports, ces échangeurs, fuselages et wagons, tous idéalement adapter à l'évolution de nos habitas mobiles ... qu'un hôtels au demeurant commun. Mieux vaudrait-il dire : caravansé-rails ?
J'ai demandé son adresse à une amie. elle me répondit : 14 G; un siège d'avion.
"Habiter" - Michel Serres.

Pour le passé, lire "En 1939, Le Corbusier écrivait ..."
Pour le futur, lire "Quand Le Clezio ... "

Monday, December 17, 2012

PETROPOLIS NEW ISLAND ?

Lors d'un de nos chantiers de prospective urbaine conduit au Brésilj'évoquai l'hypothèse de voir apparaître au large de Rio des favelas off-shore - .  Mon hypothèse était que sous l'influence émergente de l'exploration pétrolière en pleine mer et la multiplication des méga-paquebots de touristes dans la baie - , pourrait apparaître un nouvel imaginaire constructif nourri par la multiplication de ces nouveaux monstres flottants.

Cette hypothèse n'était visiblement pas totalement stupide au vu des pistes de réflexions dégagées dans le cadre du projet "The Petropolis of Tomorrow".

CONCORDIA NEW ISLAND ?

Un navire échoué et couché c'est forcément triste, sauf quand cela donne de nouvelles perspectives aux relations entre la ville et la mer. C'était tout l'objet du concours d'idées "New Concordia Island".

Ca renvoie à "New Floating Cities" et à  "Toujours marin ?"