Monday, June 17, 2013

THE NEXT BRASILIAN HYPER-DENSITY ?

Les favelas font parties de l'image de marque du Brésil. Elles sont le symbole de la très grande pauvreté qui a longtemps caractérisé la société brésilienne et d'une urbanisation très inégalitaire. La photo ci-dessus prise à Sao Paulo est une des images les plus symboliques et des plus connues de cette réalité.

Mais les favelas sont aussi devenues à Rio de Janeiro l'objet d'un business touristique de plus en plus florissant. Et probablement encore plus demain, voir  et .

Le problème est que malgré l'offensive dite de "pacification" (l'armée française utilisait la même expression pendant la guerre d'Algérie) menée par le gouvernement en vue de la Coupe du Monde 2014 et des Jeux Olympiques 2016, les favelas sont en loin d'être des lieux totalement sures pour les habitants et ... les touristes.

Pourquoi dès lors ne pas construire de vastes passerelles au dessus des favelas qui permettront aux joyeux touristes d'admirer la misère sans risquer de se faire dépouiller ? 

C'est à cette délicieuse provocation que semble devoir répondre le jeune Hwui Zhi-Cheng avec son projet Favela Rising.

Dans la réalité son projet est moins caricatural et beaucoup plus ambitieux puisqu'il vise, en fait, à créer un nouveau type d'hyper-structures capables de devenir des lieux de transit pour un nouveau réseau de téléphériques, s'inspirant en cela de ce qui se fait dans d'autres favelas carioca () ou à Medellin.

La logique voudrait qu'un jour on voit apparaître de véritables favelas verticales comme celles imaginées par Léopold Lambert - voir .

Sur les rapports pauvreté/verticalité, voir .

Cela renvoie évidement aussi à notre Atelier du 28 juin prochain sur le thème : "Et si c'était les pauvres qui obligeaient l'architecture à se réinventer ? "