Monday, November 24, 2014

VERS UN VUCA URBANISME ?

Chez Transit-City, on a toujours été passionné par la façon dont les militaires pensent l'avenir, et plus particulièrement celui des villes et celui des mobilités.

Et si on s'intéressait à la façon dont les militaires pensent la ville ?

Et si c'était les militaires qui inventaient la mobilité du futur ?

On s'est aussi toujours beaucoup intéressé aux nouvelles approches théoriques ( ou ) et notamment à l'approche dite VUCA.


Rappelons que VUCA est un acronyme développé dans le milieu des années 1990 par l'armée américaine, et plus particulièrement par le United States Army War College de Carlisle, pour décrire un environnement mondial fondé sur :
- la Volatilité (Volatility)
- l’Incertitude (Uncertainty)
- la Complexité (Complexity)
- l’Ambiguïté (Ambiguity)

En réponse à un tel environnement, l'US Army a développé une nouvelle stratégie dite de Light Footprint StrategyL’objectif était de définir un modèle plus souple, plus rapide, plus léger et plus en phase avec un monde en fortes et très rapides mutations. 

Sa mise en place s'est faite essentiellement via trois outils : les drones, les armes cybernétiques et les forces spéciales.

Parallèlement, cette Light Footprint Strategy a conduit l'armée américaine à repenser sa façon d'aborder les territoires via un nouveau type d'approches plus légères, éphémères et nomades, et ce tant sur mer que sur terre.
Evidement le monde du conseil en stratégie d'entreprise s'est depuis largement accaparé cette approche pour tenter de définir les nouveaux contours et les nouveaux principes d'organisation du business du futur - voir ou .

Par contre, ce travail n'a - semble-t-il - jamais été fait en matière de prospective urbaine. 


C'est à dire que personne n'a repris les deux élément de cette réflexion - un monde VUCA et la stratégie de l'empreinte légère - pour essayer de voir comment ces deux concepts pourraient nous aider à aborder la ville du futur, et surtout nous aider à la penser et à la faire autrement que selon les principes définis par les techno-structures traditionnels du monde de l'urbanisme, de l'architecture et des transports. 


Dit autrement : à quoi pourrait ressembler une analyse urbaine sous le prisme VUCA  ? Quels en seraient les fondements et, concrètement, à quoi cela pourrait-il aboutir ? C'est pour engager cette réflexion dont on ne sait pas très bien ce qui va en sortir que nous avons décidé d'ouvrir le chantier "VUCA City - Vers un Light Footprint Urbanism ?"

Ce travail comportera un aspect théorique dans le prolongement de "Et si nous n'avions pas les bons mots pour penser les mutations urbaines ?", mais aussi un aspect très concret autour de l'analyse d'un certain nombre de situations urbaines qui nous semblent relever clairement de cette démarche d'empreinte légère.

Vous trouverez ci-dessous
deux exemples concrets d'une démarche Light Footprint conçu dans un cadre VUCA.

On reviendra plus longuement sur cette démarche le 23 janvier prochain à l'occasion de l'Atelier "Et si nos concepts étaient inopérants pour penser les mutations à venir ?"