Wednesday, November 03, 2010

NATURE, CULTURE ET BROUILLAGE DES ESPACES

Les images ci-dessus sont tirées du travail de réflexion "Server" réalisé par l'architecte Alastair Parvin sur le thème de "a plausible near-future for UK agriculture in the form of a self-sufficient motorway".

Les images ci-dessous sont, elles, issues du projet "The Urban Pantry - A vision for Large Scale Food Management in Cities"" réalisé par Jay Lloyd.

Si je vous propose ces deux projets opposés dans leur approche - artificialisation de la nature d'un côté, naturalisation de l'urbain de l'autre - c'est juste qu'ils ont le grand mérite, selon moi, de montrer comment les défis alimentaires et énergétiques du futur vont demain encore un peu plus brouiller les frontières entre "nature" et "urbain". Oui, d'accord, c'est pas un scoop, mais ces images développent des hypothèses qui nous obligent à réfléchir autrement. Et rien que pour cela ...


Question : si demain l'agriculture, doit se développer dans les vieux bâtiments industriels, est-ce que les champs du futur ressembleront aux dessins ci-dessous ? Ce sont les illustrations des bâtiments vacants aujourd'hui en Hollande. Plus .

Et pour continuer à réfléchir sur ce sujet, voir Et si dans un monde qui a faim, les villes devenaient des fermes ?