Friday, August 26, 2016

QUAND L'ORIENTATION SEXUELLE DEVIENT UNE QUESTION SPORTIVE ... ET QUE CE N'EST QU'UN DÉBUT

"The Gay Guy" - .

"The Lesbian" - .

"The Homosexual" - .

Pour prolonger mon récent post "Quand Nike s'empare du transgenre", je voulais vous proposer ces trois clips signés du Canadian for Gender and Sexual Diversity.

Le message se veut simple : qu'importe l'orientation sexuelle des athlètes, ce qui compte c'est leur performance.

Oui, c'est vrai ... sauf que cela va être de moins en moins vrai dans les années qui viennent.

Car on va passer de la question de l'orientation sexuelle à la question du genre.

La question ne sera plus "C'est un pédé ou pas ?",  mais "C'est un homme ou une femme ?"

La récente recommandation du CIO sur la définition du transgenre - voir "The news Olympic's transcender guideline" - qui ouvre la voie à la participation d'athlètes transgenres aux Jeux olympiques est le symbole de cette mutation.

Aujourd'hui le corps devient central dans les sociétés riches et opulente. 

Le regard porté sur le corps change et va continuer à changer, et le sport contribue largement à cette mutation.

Les handicapés en ont largement profité - voir "Ce sont qui les superhumans d'aujourd'hui ?"

C'est maintenant autour de ceux qui ne se reconnaissent pas dans les choix sexuels dominants et majoritaires.

Ca sera ensuite autour de ceux qui ont augmenté leurs corps - voir "Et si demain le monde se partageait entre les "augmentés" et les autres ?"

Le sex, le corps transformé et le handicap vont devenir les grands enjeux du sport demain .

Pour s'en persuadé, il suffit de regarder la toute dernière campagne H&M Sport déclinée autour du thème "For Every Victory" en est une excellente illustration, l'égérie de la campagne n'étant autre que Caitlyn Jenner, ancien médaillé d'or en décathlon au JO de Montréal sous le nom de Bruce Jenner, et qui a changé de sex en 2015 - .