Friday, February 07, 2014

ET SI ON CHANGEAIT LA PLACE DU CONDUCTEUR ... ET LE RESTE ?

Devant ces toutes récentes pub signées Porsche pour vendre son modèle 911 en Chine, on peut apprécier l'idée et la qualité de la direction artistique - voir .

On peut aussi se souvenir qu'à ses débuts l'automobile n'a fait que copier les calèches et autres carrioles à cheval. Pendant toute une période, on a pensé l'avenir de la mobilité avec des formes du passé.

On peut aussi se souvenir que parmi tous les engins hippomobiles qui parcouraient les rues, il existait certains modèles dans lequel le cochet était derrière les passagers. C'était notamment le cas avec les Hanson Cab anglais (images ci-dessous)

On peut aussi se souvenir que ce genre de carrioles inspira certains constructeurs automobiles qui lancèrent au tout début du XX° siècle des des taxis électrique (!!!) avec un poste de pilotage placé en position surélevée derrière l'habitacle de la voiture. Les passagers avaient ainsi les meilleures places, comme les jockeys dans les publicité de Porsche.

On peut aussi se souvenir en regardant certaines photos, qu'en 1905 circulaient sur la 5° Avenue à New-York des espèce de "carrioles" ... sans chevaux (voir les images ci-dessous). C'étaient les premiers E-Cab qui sillonnaient Manhattan - voir les détails .

On peut se souvenir que les taxis, notamment à New-York, ont souvent servis à repenser aménagement intérieur des véhicules,  voir "Et si ... "

On peut encore se demander pourquoi aujourd'hui toutes les voitures se ressemblent ?

On peut se demander pourquoi les constructeurs automobiles sont si frileux et n'innovent pas plus ?

Mais on peut aussi se demander si nous ne sommes pas à la veille d'une rupture totale des codes automobiles et des schémas d'organisation intérieur telle l'industrie automobile en a su en imaginer dans les années 40 - voir  par exemple.

Dans ce contexte de possible rupture des codes, on peut se demander si le concept-car Kwid de Renault avec sa place de conducteur au centre n'est qu'une foucade stylistique ou, au contraire, l'annonce d'une vraie mutation de l'aménagement intérieur automobile ?

On peut aussi se demander si ce n'est pas la voiture automatique qui va radicalement tout changer en faisant disparaître la fonction de conducteur ? - voir "Trains suédois ou Google Car ?" "Vers des convois de mini-bureaux ?" et "La voiture va-t-elle devenir un vrai lieu de travail ?"

On peut enfin se demander si entre le retour des rêves des années 40 et celui des utopies des années 50, il ne serait pas temps que la voiture s'invente enfin de nouveaux avenirs ? Voir , notamment.