Wednesday, October 28, 2015

POURQUOI LE CAMPING VA DEVENIR UN VÉRITABLE ENJEU URBAIN DU XXI° SIÈCLE

Quand, en 2013, au sein de Transit City, on a lancé le chantier "Camping City Lab", un certain nombre de nos clients et de nos interlocuteurs nous ont regardé d'un drôle d'air. Nombre d'entre eux ne voyaient pas très bien en quoi la tente pouvait devenir un véritable enjeu urbain du XXI° siècle, au delà du sujet des SDF.

Alors on a fait de la pédagogie

- on a travaillé sur le camping car -  et ,

- on a travaillé sur l'idée que le camping était peut-être l'avenir de la voiture et ,

- on a travaillé sur l'idée que le camping pouvait peut-être renouveler l'habitat - ,

- on a attiré le regard sur les nouveaux liens entre la tente et la rue et ,

- on a insisté plusieurs fois sur le rôle de Burning Man dans les nouveaux imaginaires de l'urbanisme contemporain -  et

- on a montré comment le camping était au coeur de la réflexion des militaires -  et ,

Sauf qu'il y a un moment ou il faut arrêter de tourner autour du pot et aborder la question de face.

Et là-dessus l'actualité nous aide beaucoup.

Alors oui, on le réaffirme "la tente et le camping sont devenus un véritable enjeu urbain du XXI° siècle" et ce post est le premier d'une série sur le thème

Et pour débuter de façon significative cette série, commençons Zaatari, camp de réfugiés syriens installé en Jordanie, véritable instant city sortie de nulle part en 2012 et qui est aujourd'hui devenue une vraie ville de près de 80 000 habitants comprenant, entre autre, un service de livraison de pizzas, une agence de voyage et ayant enregistré plus de 1 000 mariage en 2014.

Sur le plan urbain, c'est l'équivalent de deux arrondissements de Paris - voir l'excellent "Ma rencontre avec Zaatari : chronique d'une curiosité géographique" dont est tiré l'image ci-dessous.

Il faut aussi lire "Za'atari instant city" et "Le camp devenu villenon seulement pour comprendre comment est apparu et s'est organisé ce camp, mais aussi pour réfléchir à ce que pourrait être dans les années à venir un urbanisme lié aux réfugiés.

Rappelons qu'aujourd'hui, on compte plus de 50 millions de déplacés dans le monde, et que seul une minorités rejoint les villes occidentales.

Rappelons aussi que selon l'ONU, le monde comptera 250 millions de réfugiés en 2050.

Les camps de réfugiés devraient donc se multiplier. La tente va redevenir un lieu d'habitat pour des millions de personnes à travers le monde. Il va falloir l'intégrer quand on réfléchira aux formes urbaines du futur - voir "Instant Cities : Shifting the paradigm of post-disaster intervention"

On retrouve avec Za'atari aussi la justification de nos réflexions esquissées à travers notre autre chantier "Vuca Urbanism".


Tous les articles sur le camping, .