Wednesday, February 13, 2019

ET SI LES VOITURES DEVENAIENT DES LIÈVRES ?

Les photos ci-dessus sont étonnantes.

Elles montrent la cycliste américaine Denise Mueller-Korenek sur le fameux Bonneville Salt Flats Race Trackbattant le record de vitesse à vélo (296 km/h) 

C'est en profitant de l'aspiration d'un dragster de 1000 chevaux spécialement conçu pour cette tentative de record, que l'Américaine est devenu la cycliste la plus rapide de tous les temps

Voir, les explications  et la vidéo, .

On peut trouver la démarche pour battre ce record assez vaine et même stupide, surtout par rapport à d'autres approches beaucoup plus porteuses d'avenir - voir "144,7 km/h ... en pédalant".

Mais on peut aussi voir dans cette voiture lièvre, le début possible d'une autre histoire et d'un autre rapport entre la voiture et des sports comme le cyclisme ou la course à pied.

En effet, ces images m'ont immédiatement renvoyé aux tentatives de Nike de passer sous la barrière mythique des deux heures sur un marathon, en faisant courir des athlètes derrière une voiture ... à la fois pour leur donner le rythme mais aussi pour profiter d'un léger effet d'aspiration - .


C'est la même histoire dans les deux cas.

- Un lieu mythique de l'automobile, le circuit de Monza pour Nike, le Bonneville Salt Flats Race Track pour Denise Mueller-Korenek.

- Une voiture à la fois lièvre, coupe-vent et aspirateur.

Et donc forcément un rapport voiture/vélo et voiture/course à pied un peu différent de l'habituel, étant là dans la complémentarité et non, comme souvent en ville, dans l'opposition et le conflit..

D'où, l'idée qu'il y aurait peut-être dans ces deux tentatives de record, le germe de nouveaux rapports possibles entre cyclistes, coureur et automobilistes.

Pourquoi ne pas imaginer que la voiture et les automobilistes deviennent des boosters et des aides pour les cyclistes et les coureur à la recherche de performance ?

Cela supposerait une nouvelle réflexion sur le partage de la route avec des couloirs spéciaux pour l'organisation à certains moments de la journées, de convois spéciaux associants voitures et coureurs - voir "Et si Nike et Adidas s'occupaient aussi de la voirie ?"


Le seul bémol étant que dans certaines villes comme Londres, la vitesses moyenne des automobilistes ne cesse de baisser pour se rapprocher de celle des joggers - voir, "Quand les coureurs iront plus vite que les voitures".

On en reparle lors de l'Atelier "Et si la route, c'était fini ?"