Friday, December 31, 2010

QUAND LES NARCOS REVEILLE L'IDEAL DE LA BATMOBILE


Il y a quelques années, dans le cadre de Fiction Cities et des réflexions sur le thème Fiction/Not fiction, j'avais essayé de mieux comprendre la façon dont certains films portaient de façon très forte les imaginaires automobiles dans différents pays.

J'avais, bien évidement, retenu dans ma sélection de films, les différentes séries, y compris télé, des Batman afin d'analyser l'évolution des formes de la Batmobile, dont l'histoire est particulièrement riche - voir le très complet site Batmobile history.

En trois slides - voir ci-dessus - j'avais notamment voulu montrer comment les attentats du 11 septembre - et la grande parano américaine qui s'en était suivie - avaient totalement modifié la façon de penser ce véhicule, et comment la Batmobile était devenue, en 2005 dans "Batman Begins", un vulgaire un Super Humvee de l'US Army. D'une voiture de conquérant avec les ailes déployées, on était passé à une voiture de trouillard replié sur lui même. Pas franchement glorieux, mais révélateur de l'état d'esprit des américains à l'époque, dont l'idéal automobile était le Hummer.

On pouvait légitimement penser que cet idéal automobile avait sérieusement décliné depuis quelques années, comme l'avait d'ailleurs symbolisé en 2009 la vente par General Motors de la marque Hummer au groupe chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery.

Mais c'était oublier que si un Occident riche et pacifié rêve dorénavant de voitures toujours plus petites et écolos, certaines parties du monde sombraient, elles, dans la violence et faisaient de la voiture blindée un véritable idéal automobile (voir Bullet Proof).

Aujourd'hui le marché de la voiture blindée est en pleine expansion "Annual sales of armored vehicles now form a luxury niche in the global car market worth roughly $4.4 billion for carmakers, said Peter Schmidt, managing director of Automotive Industry Data, a Warwick, England-based consultancy. That does not include the many smaller specialist companies providing armoring services", peut-on ainsi lire dans l'excellente enquête "DaimlerChrysler, VW, BMW, Ford Sell Armored Cars at Record Rate"

Et c'est, sans véritable surprise, qu'on apprend toujours dans ce même article que "Latin America, including Central America and Mexico, accounts for about half the carmakers' global market for armored vehicles, according to an internal Ford market study provided by Vaughn. The region is also the fastest-growing market, along with the Middle East, with a 7 percent share, and Asia, with 2 percent. Western and Eastern Europe account for 17 percent and 13 percent respectively, Ford estimated. The U.S. has only 2 percent of the market and Africa has 3 percent."


Dans un pays comme le Mexique, la montée en puissance des narcos, qui roulent tous dans ces engins, la lutte particulièrement meurtrière contre ces mêmes narcos (plus de 10 000 morts en 4 ans !!!) et l'incroyable expansion de l'industrie du kidnapping ( 4 enlèvements sont dénoncés à la police en moyenne chaque jour depuis le début de l’année 2010, en sachant que seuls 25% des kidnappings sont déclarés par crainte de représailles !! ), expliquent très largement cette croissance du marché de la voiture blindée qui dépasserait aujourd'hui les 80 millions de dollars annuellement.

Voir, pour plus de détails, "Mexico’s Armored Car Market Now Worth $80 Million Annually", dans lequel on peut lire, notamment, "Volkswagen offering an armored Jetta for the still-expensive amount of $70,000", qui indique que ce marché de la sécurité touche tous les segments.

Et pour donner corps à ce phénomène, je vous propose ces quelques images tirées du reportage Mexican Armor Industry, et vous incite à regarder l'instructive vidéo Mexico Violence a Boon to Armored Car Industry.

Ce post fait bien évidement le lien entre mes différents posts sur la violence en Amérique latine, le poids des narcos dans ces pays ( et ), mais aussi la montée en puissance de la pauvreté et des inégalités dans cette région ( et ) et le rôle des super-héros ().