Tuesday, July 03, 2018

SIMPLY PROPELLED

A l'heure où la mairie de Paris s'apprête, semble-t-il, à passer un accord avec Renault pour mettre 20 000 voitures électriques en libre service dans la ville - voir, -, confirmant ainsi son incapacité à concevoir une vraie mobilité active pour la capitale, je ne peux que vous renvoyer vers "Simply Propelled". 

"Simply Propelled", c'est le contraire de la mobilité imaginée par l'actuelle équipe municipale de Paris.

"Simply Propelled", c'est le contraire de toujours plus de voitures.

"Simply Propelled", c'est le contraire de "on peut ne pas se passer de voiture".

"Simply Propelled", c'est la preuve que l'on peut parcourir en famille le monde en vélo et en canot.

"Simply Propelled", c'est la démonstration que si une famille parcourt le monde en vélo, ça serait très possible de le faire dans une grande capitale.

Ça supposerait juste une autre façon de penser la ville.

Ça supposerait une autre façon de penser la mobilité, sans se précipiter dans les bras d'un constructeur automobile.

Ça supposerait d'offrir de nouveaux services et de nouveaux espaces pour une vraie mobilité décarbonée, active et sportive et ce largement au delà de la piste cyclable et des vélos en libre service.

Bref ça supposerait de penser vraiment autrement la ville et ses mobilités.

Mais  nos élus en sont-ils capables ?

Et ont en ils seulement envie ?

Ou leur manquent-ils simplement un peu d'imagination ?

Ce post peut être vu comme le prolongement de ""Race to Alaska", comme modèle ?" sur la nécessité de chercher de nouveaux modèle frugaux pour penser demain.

Et sur le thème du remplacement d'Autolib par un autre modèle plus intelligent, voir :