Thursday, October 19, 2017

LA CRAPULERIE INTELLECTUELLE DE VOLKSWAGEN

Dans le très instructif "Nomadisme Hippy", on peut lire combien est forte "l'aptitude du capitalisme à s'emparer des valeurs et des préceptes du mouvement hippy pour les destiner à devenir des biens de consommation courante, mais vidés de leurs substances subversives, ou plus insidieusement, à les faire paraître comme telles." 

Volkswagen en est aujourd'hui un excellent exemple

En 2009, Volkswagen crachait sur les hippies - voir, le spot  dont sont extraites les images ci-dessus.

Aujourd'hui la marque tente, aux Etats-Unis, de redorer son blason aux Etats-Unis avec une campagne de pub mettant son fameux combi au milieu des hippies à Woodstock - voir  le spot.

Entre les deux spots, il y a évidement le scandale des logiciels permettant de masquer la vraie toxicité des moteurs diesel de la marque.

Avec ces deux publicités, on comprends que pour VW rien n'a de valeur, et surtout pas les grandes aspirations ou les convictions politiques

Pour VW tout se vaut... tant que cela permet de vendre des voitures, comme le montre la pub ci-dessous.

Sur la trahison des idéaux hippies, voir "Van life : le nouveau conformisme ?"

Et sur le lien entre Woodstock et l'automobile, voir "Quand Woodstock a failli inventer un nouveau rapport à la voiture".

Mais il faut aussi lire "Nomadisme Hippy" pour l'histoire qu'il fait du mouvement hippy et de la façon dont celui-ci a changé radicalement nos façons de voyager et irrigue toujours nos imaginaires contemporains. Et ce même si, évidement, cela fait longtemps que les belles utopies hippies ont toutes étaient trahies - voir "il est où le partage ?"