Thursday, June 28, 2018

ET SI L'AVENIR DU SPORT, C'ÉTAIT LA DECONNEXION ?

Tous les auto-proclamés spécialistes du sport, vous l'expliquent doctement : l'avenir du sport, c'est la data. Voir, notamment, .

Et si vous n'y croyiez pas, ils vous renvoient à votre monstrueuse crasse de croire que le plaisir du sport et de la compétition n'a pas forcément besoin de data ni de connexion.

Chez Transit-City, on est persuadé que l'avenir du sport, c'est, au contraire, "tout ce qui n'est pas numérisable" - voir, .

Chez Transit-City, on est aussi persuadé que face à l'invasion de la data et de l'hyper-connexion, va se développer toute une activité et une offre sportive low-tech et "anti-connexion" - voir, "vers une joyeuse mobilité fatigante et déconnante ?"

L'une des illustrations de ce phénomène pourrait être la "Golden Globe Race 2018" qui va se s'élancer ce 1er juillet des Sables d'Olonne.

De quoi s'agit-il ?

Juste du contraire du "Vendée Globe Challenge".

C'est à dire d'une course réservée à des bateaux de série conçus avant 1988 et, surtout, qui interdit toute électronique et aide à la navigation par satellite !!

Autant dire un truc ringard pour les obsédés de la connexion et de la data.

Sauf que cette course est "tout, sauf une course de pauvres".

Ca va être une course longue, entre 250 et 270 jours a priori , et donc une course où il va falloir aux marins engagés affronter la solitude et l'adversité sans assistance électronique.

Les voiliers ne seront pas des "formule 1 de la mer" pour reprendre l'expression débile des journalistes télé.

Les bateaux seront juste "un moyen unique pour courir les mers, un compagnon indispensable pour éprouver sa liberté" pour reprendre l'expression de Voile & Voiliers.

Pour éprouver sa liberté .... 


Pour éprouver sa liberté sans connexion ...


Pour éprouver sa liberté sans moteur .... 


Et si, à l'encontre de toute la doxa dominante, c'était plutôt cela l'avenir ? Être capable de se déplacer sans connexion et sans moteur !!


Et si c'était une des grandes batailles politique et écologique de demain ? - .

Voir "Et si on s'intéressait à la façon dont les voiles innovent ?"