Monday, April 16, 2018

ET SI LES VILLES CONFIAIENT LEUR POLITIQUE TRANS-PORT ® À NIKE ?

Jakarta est une des pires ville qui soit au monde en matière de circulation () d'embouteillages () et de pollution ().

Y faire du sport est donc une véritable gageur - rien n'est fait pour les piétons et, évidemment, encore moins pour les coureurs ou les cyclistes.

Face à cet état de fait, et afin de développer ses parts de marché dans un pays peu sensible à la course à pieds, Nike avait engagé en 2013 une campagne de communication destinée à faire comprendre qu’il fallait dorénavant faire de la place à ceux qui voulaient faire du sport.

Cette campagne Run JKT est visible .

Outre le marquage de la voirie, une multitude de defis sportifs furent lancés dans les rues et certains immeubles de haut étage, mais aussi dans certains parkings transformés en salle de gym.

Pourquoi de parler de cette opération cinq ans plus tard ? 

D’abord, pour prolonger nos récents posts - , et - sur la mutation nécessaire de penser la mobilité sous le prisme de la motricité et du sport.

Ensuit et surtout, pour saluer la capacité d’une marque a changer de façon efficace et ludique, le regard sur la mobilité et à poser de façon simple de vraies question sur la pollution et le partage de l’espace public.

Bref, à faire vite et bien, ce que de nombreux acteurs publics sont souvent incapables de faire façon rapide et surtout désirable (voir comment la mairie de Paris est en train de merder ses opérations contre la voiture à cause d’une communication maladroite, basée sur de mauvais outils et surtout incapable de rendre désirable les mobilités actives et sportives)

D'ou ma question : pourquoi ne pas confier à Nike la politique trans-sport ® des villes ?

Et par suite logique : pourquoi ne pas confier à Nike la politique trans-sport ® de Paris?

Surtout que c'est déjà Nike qui nourrit déjà depuis plusieurs décennies les imaginaires mobiles actuelle de Paris - voir ci-dessous et .

On en y reviendra le 8 juin prochain à l'occasion de l'Atelier Transit City organisé autour de la question "Et si les révolutions du sport entrainaient une vraie mutation urbaine ?"