Friday, May 18, 2018

ET CES ENGINS, ON LES FAIT ROULER OÙ ?



Les images ci-dessus sont celles d'une récente campagne de la marque de vélo Specialized visant à faire respect des pistes cyclables, notamment par les motards et les chauffeurs de bus.

Cette campagne parle de deux roues.

Elle parle donc de respect pour des engins qui prennent peu de place au sol.

Mais imaginez cela ce que ça serait si de nouveaux engins comme les tricycles ou les quadricycles ci-dessous arrivaient dans nos villes.


Ces engins sont silencieux et non-polluants.

Ils ne risquent pas d'écraser et de tuer des piétons.

Ils sont donc de véritables alternatives pour penser un peu autrement la mobilité et le trans-sport ® urbain de demain, et ce tant pour les personnes que pour les biens.

Sur ce sujet, voir nos deux précédents posts :
- "Vers un trans-sport ® de marchandise ?"
- "Vers un trans-sport ® de vieux ?"

Ils sont aussi de véritables moyens de développer la mobilité active et la motri-cité ® du futur.

Mais qu'est-ce qui est pensé concrètement dans les villes pour ces engins silencieux ?

On y reviendra le 8 juin prochain lors de l'Atelier Transit City organisé autour de la question "Et si les révolutions du sport entrainaient une vraie mutation urbaine ?"