Monday, October 01, 2018

ET SI À PARTIR DE MAINTENANT, L'INDUSTRIE DEVENAIT DENSE ET VERTICALE ?


Nous vivons une troisième révolution industrielle qui est en train de chambouler complètement nos grilles d'analyses des tissus productifs et des tissus urbains, tels qu'ils étaient apparus à la fin du XIX° siècle lors de la deuxième révolution industrielle.

Nous avons souvent abordé le sujet, notamment lors de nos Ateliers :
- "Et si nos concepts étaient inopérants pour penser les mutations à venir ?"
-"Et si la mobilité était le nouvel horizon de la religion industrielle ?"
- "Et si nous étions juste en train de changer de civilisation ?"
- "Où s'invente le travail de demain ?"

Cela nous a conduit à réfléchir sur les nouvelles formes industrielles en ville sous des aspects un peu décalés
- "Et si la nouvelle révolution industrielle était déjà dans Watch Dog 2 ?"
- "Quand Odiko confirme que les usines aussi vont devenir mobiles"
- "Et si demain, on voit tous notre usine personnelle modulaire ?"
- "Et si le vélo aidait au retour de l'industrie en ville ?"
- "Et si les parkings devenaient des usines ?"

Toutes ces mutations en cours confirment une chose : les séparations spatiales fonctionnelles définies à la fin du XIX° avec la deuxième révolution industrielle sont en train d'exploser.

Cela remet en cause les territoires de l'industries en ville.

Cela remet en cause les façon de penser les fonctions urbaines et les fonctions du bâtit en ville.

Parfois certains projets urbains incarnent de façon magistrale cette mutation.

C'est le cas du travail réalisé par WXY Studio pour le master plan du futur Navy Yark de Brooklyn avec notamment trois "vertical manufacturing" - voir les explications, .


On comprend à travers ces images que se dessine dans ce projet un territoire industriel autour de  la verticalité et la mixitéà rebours du modèle toujours dominant pensé dans l'horizontalité et le zonage. 

Avec cette vision, on quitte le modèle de l'étalement et du gaspillage de l'espace pour se rapprocher du modèle japonais () ou de celui de Hong-Kong () fondés, eux, sur la densité et l'économie d'espace.

Pour aller plus loin sur ce sujet, voir Next Factory.