Wednesday, October 24, 2018

ET SI ON FAISAIT DE LA NATATION UN VÉRITABLE TRANS-SPORT® URBAIN ?

Non, en 2025on ne se baignera dans la Seine !!!

On se baignera seulement dans l'eau de la Seine, et ce dans des espaces bien délimités appelés "zone de baignade" et qui seront ni plus ni moins que des piscines à ciel ouvert - détails, .

Il suffit d'ailleurs de regarder les images des dites "zones de baignades", pour constater que personne ne nage dans la Seine !!!


Et donc pour être très clair, en 2025, on ne pourra toujours toujours pas traverser Paris à la nage.


Avec les zones de baignades imaginées pour 2025, on sera beaucoup plus proche des piscines installées le long des quais parisiens au début du XX° siècle (ci-dessus) que de d'épreuve comme "la Traversée de Paris à la nage" (ci-dessous).

En 2025, la natation sera donc un simple loisir.

En 2025, la natation ne sera toujours pas un moyen de trans-sport ® au coeur de Paris.

Et c'est évidemment tout ce qu'on peut regretter.

Une fois de plus le sport est dissocié d'une véritable pensée innovante sur les nouvelles mobilités actives urbaines.

Et pourtant il y a de quoi faire : voir, "et si on passait du transport aux trans-sports ® ?"


Pourquoi "ne pense-t-on pas plus la mobilité urbaine autour de la natation ?" 

Pourquoi ne pense-t-on pas plus la Seine comme un espace de trans-sport ® et de motri-cité ® ? - voir et .


Pourquoi n'imagine-t-on pas plus que l'on puisse aller travailler en nageant ? - voir "swim to work ?" et "Et si on passait de "conduire ou courir ?" à "conduire ou nager" ?"

Pourquoi n'imagine-t-on pas "des couloirs de nage" sur la Seine qui seraient réservés aux nageurs pour se rendre d'un point à un autre dans Paris ? 


Pourquoi n'imagine-t-on des "swimming station" pour inciter au swim commuting à l'image de ce qui se passe avec le run commuting ? - voir et .



On est dans le prolongement de

On poursuit la réflexion dans le prochain post.

Et on en reparlera forcément le 23 novembre prochain, .