Tuesday, November 13, 2018

ET SI ON REPENSAIT LA FIGURE DU COUREUR AUGMENTÉ ?

Dans les années 60 et 70, courir c'était simple, il suffisait d'un short, d'un t-shirt et d'une paire de basket - voir "Marathon Man".

A la fin des années 80 et dans des années 90, cela se complique un peu plus car, s'il suffit toujours de mettre un pied devant l'autre, le coureur doit s'équiper à la fois de nouveaux textiles mais aussi de nouvelles prothèse pour écouter sa musique et mesurer ses performances - voir "c'est quoi courir aujourd'hui ?

Au début des années 2000, le coureur continue à s'alourdir sous l'influence du trail. Il s'équipe notamment d'un gilet multi-poches, de gourdes, d'une frontale et de bâtons - voir "L'ultra-trailer comme nouvelle référence mobile ?"


Dès lors comment s'étonner que lors d'un marathon comme celui de Beijing, on puisse voir côte à côté une marathonienne équipée comme pour un ultra-trail, et un homme tractant ses deux enfants ?

Reste à savoir comme on regarde cette évolution du runner ?

N'est-on pas avec cette évolution au début d'une nouvelle histoire de la course à pieds qui verrait le coureur se transformer en trans-sporteur® ?

Voir sur ce sujet :
- "Et si le jogging stroller servait à démarrer une nouvelle histoire ?"
- "Et si les handicapés accéléraient la mutation vers le trans-sport ® ?"

Ce post est aussi le prolongement terrestre de "Et si on repensait la figure du nageur augmenté ?"