Thursday, November 08, 2018

ET SI ON REPENSAIT LA FIGURE DU NAGEUR AUGMENTÉ ?

Quand on réfléchit à l'évolution de la natation comme nous le faisons dans le cadre de notre Swiming Mobility Lab, on est obligé de façon ou d'un autre de penser le corps du nageur.

Quand on essaie de réfléchir à la natation comme un possible moyen de trans-sport ® comme l'avons fait récemment  ou , on est aussi de se poser la question du corps et de l'équipement du nageur.

Penser "le corps du nageur" de façon prospectif, offre de nombreux angles d'attaque possibles. 

- Un premier angle pourrait être de penser les modifications physiques et physiologiques du nageur au prisme de la compétition de haut niveau - voir l'image ci-dessus tirée de "C'est quoi un corps idéal pour gagner les Jeux Olympiques ?"

- Un deuxième angle d'attaque pourrait être d'imaginer une super-prothèse qui démultiplierait les pouvoirs du nageur sans qu'ils se fatigue - voir l'image ci-dessous tirée de "Quand Honda réinvente les J.O. de 2060".
Entre ces deux extrêmes d'augmentation, il y a évidemment d'autres voies plus modestes et déjà très accessibles.

Il y a d'abord le nageur augmenté par les prothèses traditionnelles de la nage sportive et loisir

Il y a aussi, et de plus en plus depuis quelques, le nageur augmenté d'un ou plusieurs "bagages" prenant la forme de sacs étanches et flottants.

Enfin, apparaissent actuellement des nageurs augmentés par des swimming board leur permettant de parcourir de longues distances en se fatiguant moins.

Et on peut imaginer que vue la créativité des acteur de ce secteur, apparaissent dans les années qui viennent encore toute une flopées de prothèses diverses et variées en matière de natation plus ou moins augmentée.

Alors pourquoi parler et s'intéresser à cette figure du nageur augmenté  ?

Cela permet de penser autrement nos rivières et nos fleuves - voir, .

Ensuite, cela permet de réfléchir sur les nouvelles dimensions de la natation - voir, .

Cela permet aussi - et surtout - d'alimenter les notions de trans-sport® et de motri-cité®.

Cela permet d'envisager la natation comme un moyen de trans-sport® urbain - voir,  et .

Enfin, cela permet d'enrichir la réflexion sur la mobilité sans moteur - voir, "No Motor Project".

Et donc au final, cela permet de d'imaginerde nouveaux d'horizons tant en matière de mobilité que de sport, que de nouveaux rapports entre la pratique sportive et l'écologie - voir, .