Tuesday, June 15, 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN D'ENTRAINEUR, NI DE MÉDAILLE ?

Nike a émergé au milieu des années 70 avec un discours marketing à l'époque très original, celui de l'opposition au système et aux valeurs traditionnelles du sport.

Nike valorisait le sport libre (le fameux "no finish line") face aux sports de compétition et à tout le système qui lui était lié.

Nike symbolisait le Temps 2 du sport face au Temps 1 incarné, lui, par Adidas - voir, .

Le succès Nike a toujours été beaucoup plus lié à sa capacité à comprendre les nouveaux imaginaires, qu'à la qualité technique de ses produits.

Sa nouvelle campagne New Play en est une nouvelle preuve - .

Sauf que ...

Sauf que cette fois-ci, Nike va plus loin.

En effet, jusque-là, l'équipementier américain se contentait de montrer qu'il y avait de nombreuses façons de faire du sport, mais sans directement attaquer, ni critiquer tout tout le système officiel et institutionnel.

Aujourd'hui, avec son nouveau spot sortie récemment en Corée du sud, Nike passe à la vitesse supérieure - voir, .

Le spot est une véritable attaque frontale contre tout le système de valeurs du sport inventé au XIX° siècle.

Tout y passe : les entraîneurs gueulards, les exercices collectif à la con, l'exclusion de non-performants, la soumission, l'obéissance au coach ... bref, tout ce qui dégoute aujourd'hui une bonne partie de la jeunesse qui ne se reconnait plus dans ces valeurs.

Et ne croyons pas que cela ne concerne que la Corée. Il faut lire à ce sujet la très intéressante enquête publiée par l'UCPA sur "ces jeunes qui ne font pas de sport" en France. On comprend comment le système sportif traditionnel et notamment scolaire, est pour beaucoup une vraie souffrance. On peut y lire les mots d'humiliation, de honte, de mise à l’écart. 

Le spot Nike est d'une certaine façon, la version imagée de l'enquête de l'UCPA.

Et Nike conclut son spot par un dézinguage du mythe de la médaille.

Une archer fait exploser une médaille d'or destinée au seul champion ... au profit de confettis d'or profitant à tous.

Tout est dit ...

C'est pour réfléchir à cette révolution des références sportives que nous organisons le jeudi 24 juin les premières Rencontres de la Prospective Sportive autour de la question "Et si les Jeux Olympiques portaient des valeurs dépassées du sport ?"- voir le programme, .

Monday, June 14, 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN DE SALLES DE SPORT ?

Le titre de ce post peut paraître choquant, voir totalement déconnant, à certains d'entre vous.

Mais ce que ce titre formule sous forme de question, l'équipementier Under Armorlui, l'affirme clairement à l'occasion de la sortie de son dernier spot Train Anywhere.

Pour la marque américaine, en effet, ce spot "prove that you don’t need a gym. You just need an iron will and you can literally, train anywhere."

Face à ce film, il y a deux attitudes possibles :

- On peut regarder cela comme un simple coup publicitaire purement tactique.

- Ou, à l'opposé, on peut l'inscrire dans une vision plus stratégique, celle du grand dézinguage des valeurs, des temps et des lieux du sport engagé par certains grands acteurs du sport comme Nike depuis quelques semaines - voir et .

Comme si le confinement lié à la Covid et l'incertitude sur le déroulement des Jeux Olympiques de Tokyo avaient accéléré la prise de conscience que le sport ne pouvait plus vivre sur des valeurs créées au XIX°.

Le sport n'est aujourd'hui plus un activité à part, c'est devenu un mode de vie.

On fait du sport partout, tout le temps.

Tout lieu est devenu potentiellement un espace sportif.

Ce spot est le reflet de la révolution des imaginaires sportifs actuellement en cours.

Et c'est pour réfléchir à cette révolution que nous organisons le jeudi 24 juin les premières Rencontres de la Prospective Sportive - voir le programme, .

Friday, June 04, 2021

PROGRAMME DES PREMIÈRES RENCONTRES DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE

Attention : initialement les Rencontres devaient avoir lieu à l'Insep. Mais en raison des menaces sanitaires persistantes, l'Insep va devenir une bulle hermétique pour préserver la santé des athlètes avant leur départ pour les J.O. de Tokyo.

Les Rencontres auront donc lieu au Tremplin à Paris.

Intro - Pourquoi se poser des questions sur les valeurs portées par les Jeux Olympiques ?

- François Bellanger, prospectiviste et directeur de Transit-City.

- Patrick Roult, chef du pôle haut niveau à l'Insep et enseignant à l'IEP Paris.

Séquence 1 - Et si nous vivions une vraie révolution des imaginaires sportifs ?

- André Comte-Sponville, philosophe et auteur de "Que le meilleur gagne !"

- Isabelle Queval, ancienne athlète de haut-niveau et philosophe, auteur de "Le sport le diable au corps"

Séquence 2 - Et eux, ils réfléchissent comment à l'évolution du sport ?

- Jean-Marc Djian, ancien athlète olympique et aujourd'hui VP Footwear de North Face.

- Charly Felgate, vision leader et responsable de la démarche Decathlon Perspective.

Séquence 3 - Et si les Jeux Olympiques devaient s'inventer un nouveau récit ?


- Philippe Blanchardancien directeur au CIO et fondateur de Futurous.

- Nicolas Besombes, professeur en sociologie du sport et vice président de France Esports.

Séquence 4 - C'est quoi un corps d'athlète demain ?

- Jean-Michel Besnier, philosophe et auteur de "Plus haut, plus vite, plus fort ?"

- Roland Sigrist, directeur du Cybathlon à l'ETH Zurich.

- Dylan Rieutord, expert en robotique militaire et auteur de "Les robots terrestres parmi les hommes"



Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à : info@prospective.sport

Tuesday, June 01, 2021

ET SI NIKE ET APPLE SE PARTAGEAIENT LES NOUVEAUX IMAGINAIRES DU SPORT ?

Et si dans le grand chamboulement des imaginaires sportifs, Apple et Nike étaient en train d'essayer de préempter les grandes tendances fortes du sport demain, à savoir la santé et le jeu ?

Ce qui est certain, c'est qu'Apple s'installe clairement sur le créneau de la santé et la mobilité active comme le montre son dernier spot japonais dont les images ci-dessus sont extraites,  .

Alors que de son côté, Nike se recentre sur le jeu et le partage - voir la campagne New Play.

Mais aucune des deux marques ne parlent de compétition.

On est dans les deux cas sur des pratiques sportives du quotidien, très loin des stades et de la haute performance.

Comme si nous vivions avec l'offensive de ces deux poids lourds du marketing mondial, la fin d'une certaine histoire du sport et de ses valeurs.

On en reparlera beaucoup plus longuement, .

Thursday, May 27, 2021

ET SI ON IMAGINAIT PLUS SOUVENT LA RUE AVEC CETTE APPROCHE ?

Et si quand on imagine à quoi pourrait ressembler une rue sous l'angle du sport et de l'outdoor, on intégrait plus souvent les façades qui la bordent ? 

Dit autement : et si on se décidait, enfin, à penser les façades et les pieds d'immeubles comme de potentiels espaces sportifs ?

C'est la question que l'on se poser devant certaines rues de la ville espagnole de Margalef qui offrent des configurations très stimulantes pour enrichir nos concepts d'Outdoor City ®, Outwild City ® et nos démarches Rewild City ® et Rewild Urban Sport ®.

Il suffirait juste que le services d'urbanisme et les promoteurs acceptent parfois de penser différemment ce qu'est une rue et ce qu'est faire du sport aujourd'hui en milieu urbain.

Bref, d'accepter de pensée la rue à partir d'une nouvelle carte des pensables.

Les deux slides qui débutent ce post sont extraits de notre étude prospective "Outdoor - Ce sont quoi les nouveaux territoires de l'outdoor ?" dont nous avons déjà parlé .

Wednesday, May 26, 2021

ET SI ON EN FAISAIT AUTANT POUR LE CORPS QUE L'ON EN FAIT POUR LA VOITURE ÉLECTRIQUE ?

Chevrolet vient de lancer dans certains pays, et notamment aux Etats-Unis et au Mexique, une campagne publicitaire en faveur de ses voitures électriques - .

Mais plutôt que de présenter ses modèles, le constructeur préfère montrer qu'aujourd'hui il est plus facile de recharger sa voiture électrique que de faire un plein d'essence.

Et il faut reconnaitre que la cartographie comparant le nombre potentiel de prises électriques à celle des stations service dans certaines villes est d'une redoutable efficacité.

C'est malin même si cela ne va pas forcément dans le bon sens

Quand je dis "pas dans le bons sens", c'est que cette campagne va encore un peu plus décomplexée l'utilisation de la voiture en ville ce qui est bien évidement une aberration. 

Rappelons que même électrique, la voiture reste une grosse consommatrice d'énergie mais aussi, et surtout, une terrible consommatrice d'espace au dépend des piétons et de la mobilité active.

Ne serait ce que sur les deux villes mises en avant par Chevrolet, nous avons déjà montré combien la voiture était un vrai fléau spatial pour New-York et Mexico.

- Sur la situation à Mexico, voir "Ça pourrait être quoi le trans-sport ® à Mexico ?"

Mais on ne va pas reprocher à Chevrolet de faire son métier en essayant de vendre toujours plus de voiture.

Par contre, on peut se demander pourquoi ce genre de cartographie n'existe pour la mobilité active et sportive ?

Je ne parle évidement d'une carte où l'on peut trouver des vélos électriques, mais d'une carte qui en un clin d'oeil permettrait de savoir où on peut par exemple se changer, se doucher, se rafraichir ... 

Bref, une carte où trouver toutes ces aménités servicielles pensées non par pour des machines, mais pour des corps.

Dit autrement : une carte qui montrerait qu'il est plus facile de prendre une douche que de recharger sa voiture électrique !!

Reste encore aujourd'hui à inventer tout un nouvel éco-système de la mobilité sportive.

Voir ,  ou .

Tuesday, May 25, 2021

ET SI C'ÉTAIT CELA LE NOUVEAU QUOTIDIEN DES ATHLÈTES FÉMININES AUJOURD'HUI ?

Se battre pour oublier son image sur les réseaux sociaux.

Se battre contre les trolls dévastateurs sur son physique.

Refuser d'être ultra-programmée et formatée par les datas.

Se forcer à ignorer la pression médiatique avant les compétitions.

Tenter de se définir de nouvelles règles permettant de mieux vivre son sport.

Refuser les discours dominants qui enferment dans une image préétablie.

Et si c'était cela les vrais combats que devaient aujourd'hui mener au quotidien les athlètes féminines de très haut niveau ?

C'est en tout cas la question que l'on peut se poser devant la formidable série VS que la marque de cosmétique japonaise SK-II  propose actuellement sur les pressions vécues au quotidien par les jeunes athlètes de très haut niveau.

C'est la face cachée sur les doutes et les agressions subies par des stars comme la gymnaste Simone Biles ou la nageuse Liu Xiang qui est révélée là.

Si certaines de ces réalités sont ultra connues (lutter la pression médiatique, lutter contre la peur de mal faire...), d'autres plus récentes comme la pression des réseaux sociaux ou le formatage du aux datas émergent de façon très forte et apparaissent encore plus destructrices.

Si ces témoignages se veulent positifs, ils n'en dessinent pas moins un tableau assez sombre du très haut niveau aujourd'hui.

Des réalités trop souvent occultées ou niées par le monde sportif aujourd'hui.

On reparlera, .

Monday, May 24, 2021

ET SI EN 2050, LE CLIMAT DEVAIT RÉVOLUTIONNER LE SPORT ?

En 2050 en Chine, la Coupe du monde de football a été entièrement revue et repensée pour préserver la santé des joueurs. 


En 2050 en Australie, des dômes climatisés sont construits pour éviter la disparition du cricket.


En 2050 dans les Alpes, les sports d’hivers se pratiquent dans des montagnes sans neige.

En 2050 en Angleterre, le golf ne se joue plus sur des green trop consommateurs d'eau.

Quand dans le cadre de son programme "Sport 2050 - Futur news from a warmer world"la BBC imagine ce que pourrait être le sport demain, ça donne ces quatre scenarii.

Quatre scenarii pas forcément très originaux, mais qui ont le grand mérite de rappeler qu'avec le réchauffement climatique un certain nombre de pratiques sportives vont devoir se réinventer.

Quatre scenarii qui rappellent aussi - et surtout - que la prochaine révolution du sport ce n'est pas la data, mais le climat.

On en reparlera, .

Thursday, May 20, 2021

ET SI NIKE POURSUIVAIT SON GRAND DÉZINGUAGE DES VALEURS SPORTIVES ?

Il y a quelques jours, Nike lançait sa nouvelle campagne mondiale Play New, véritable de pied de nez aux grandes valeurs de l'olympisme - .

Aujourd'hui, Nike semble poursuivre son dézinguage des valeurs sportives traditionnelles avec sa démarche Find Your Fast.

Une démarche destinée à remettre les gens au sport, et plus particulièrement au running, mais qui est une véritable apologie des valeurs considérées longtemps comme non sportives, à savoir la lenteur - "own your slow before" - et le refus de pousser ses efforts trop longtemps - "stop the run before you need to".

Soit en quelques jours, un deuxième pied nez aux visions traditionnelles du sport et de l'effort.

Un peu comme si Nike était en train d'essayer de redéfinir ce que pourraient être les valeurs du sport capables de parler au plus grand nombre au XXI° siècle.