Tuesday, October 19, 2021

C'EST QUOI LA FUTURE CARTE DU TOURISME ?

On peut faire comme si ...

On peut faire comme si l'explosion du tourisme allait se prolonger sans problème.

On peut faire comme si les saisons traditionnelles des vacances allaient se poursuivre.

On peut faire comme si les Alpes, les tropiques, la plage, la Californie, la Thaïlande devaient rester des destinations immuables.

Ou bien, on peut s'interroger sur les nouveaux imaginaires climatiques.

Ou bien, on peut d'interroger sur les nouveaux imaginaires du tourisme. 

Et se dire que les catastrophes climatiques de cet été nous ont fait basculer dans un autre monde. 

Et se dire que notre carte mentale du monde et de ses destinations touristiques allaient être bouleversée.

Et se dire que nous allons avoir besoin d'une nouvelle cartographie pour penser le monde demain.

Et parmi ces nouvelles cartographie, il y a probablement celle récemment proposée par le New-York Times sous le titre "Every Country Has Its Own Climate Risks". 

Ce n'est pas une carte catastrophique, ni catastrophiste.

C'est juste la carte du monde dans lequel nous allons devoir apprendre à vivre et donc, accessoirement, à faire du sport et à penser nos vacances.

On en reparlera, .

Monday, October 18, 2021

C'EST QUOI LE DÉSIR D'OUTDOOR À L'HEURE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?

Au départ, il y a l'idée de battre un record en vélo dans un cadre idyllique - .

Puis au bout de quelques jours, les fumées des incendies de forêt qui détruisent l'ouest américain et qui empêchent de respirer.

Et, enfin, le constat terrible que ce n'est pas un accident saisonnier, mais une véritable mutation qui va durer et se répéter d'année en année : celle de la multiplication des grands feux dus au réchauffement climatique.

Une mutation climatique radicale qui va nous conduire à nous demander : c'est quoi fréquenter le sauvage demain ?

Une mutation climatique radicale qui va nous conduire à nous demander : c'est quoi penser l'outdoor, le sauvage, les loisirs, les vacances et le tourisme à l'heure des grands feux ?

On parlera de ces nouvelles réalités qui bouleversent nos imaginaires et nos pratiques sportives avec Joëlle ZASKphilosophe et auteure de "Quand la forêt brûle" lors des prochaines Rencontres de la Prospective Sportive qui auront lieu le 24 novembre au musée de l'Homme à Paris.

Wednesday, October 13, 2021

LE PROGRAMME COMPLET DES DEUXIÈMES RENCONTRES DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE

Entre réensauvagement et catastrophes climatiques, c'est quoi penser le sauvage demain ?

Joëlle ZASK, philosophe et auteure, notamment, de "Quand la forêt brûle" et "Zoocities".


Entre wild et savage, ce sont quoi nos imaginaires du sauvage ?

Jean-Loup AMSELLE - éthnologue et anthropologue, auteur de nombreux ouvrages dont "Rétrovolutions : Essai sur les primitivisme contemporains."

Jean-Daniel COLLOMB - historien spécialiste de la civilisation américaine, auteur de "Une Histoire de la radicalité environnementale aux Etats-Unis."

Entre peuples des mers et peuples disparus, c'est quoi la rencontre avec le sauvage ?

Lauriane LEMASSON, éthnomusicologue qui parcourt la Patagonie sur les traces des populations natives - .

Marc THIERCELIN - navigateur, auteur de la série "À la rencontre des peuples des mers."

Entre trail et alpinisme, ça devient quoi le sauvage en montagne ?

Ulysse LEFEVRE - montagnard, alpiniste et journaliste à "Alpine Mag".

Mathilde PLARD, géographe et chercheuse au CNRS qui travaille sur les différentes pratiques de la course à pied et qui vient de lancer une étude sur l'UTMB - .

Entre frugalité et ingéniosité technique, il nous apporte quoi le sauvage pour penser le sport demain ?


Ali RAKIB - ethnologue spécialiste des patrimoines immatériels.


C'est gratuit et ouvert à tous.

Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à info@prospective.sport en donnant votre nom.

On vous attend nombreux.

ET SI MACRON S'INTÉRESSAIT UN PEU PLUS À LA VOILE ?

Et si les imaginaires mobilitaires et énergétiques du gouvernement actuel étaient terriblement datés ?

C'est en tout cas la question que l'on peut sérieusement se poser en lisant le plan d'investissement France 2030 présenté hier par E. Macron.

Citer le Concorde, le TGV et les centrales nucléaires pour penser demain, n'est-ce pas parler plus du passé que du futur ?

N'est-ce pas faire comme si rien n'avait changé depuis 50 ans ?

N'est-ce pas faire comme si les défis auxquels nous allons devoir répondre n'appelaient pas des réponses radicalement neuves ?

N'est-ce pas faire peu de cas des nouvelles références culturelles et des nouvelles aspirations pour un autre modèle de développement ?

Alors que l'on que sait que si les XIX° et XXI° siècles furent les siècles de la machine, le XXI° sera celui du corps ...

Alors que l'on sait que la frugalité énergétique est devenue une urgence absolue ...

... le plan 2030 nous ressort et nous ressert les vieux fantasmes technologiques des années 70.

On nous présente encore la voiture, certes électrique, comme un progrès, alors que celle-ci reste toujours un objet d'une tonne pour ne transporter très majoritairement qu'une seule personne sur moins de 5 km !!

Et on continue à réfléchir au futur en oubliant le corps et les nouveaux rôles possibles du sport et de la mobilité active pour penser le futur - .

Et on continue à parler du futur de la mobilité en oubliant encore la voile, moyen de transport qui a pourtant connu la plus grande révolution qu'aucun transport n'ait jamais connue en dix ans et dont la France est un des leaders - .

En 2013, nous montions le premier Sailing Mobility Lab ® français, dont une des vocations est de remettre la voile au coeur de la réflexion prospective sur les mobilités - .

En écoutant hier E. Macron, on se disait que l'on avait encore beaucoup beaucoup de travail à faire.

Voir toutes nos réflexions sur la voile, .

Sur cette question, voir plus particulièrement : 

Tuesday, October 12, 2021

ET SI CELA N'AVAIT RIEN À VOIR AVEC LA TECHNO, MAIS PLUTÔT AVEC LE CORPS ?

Dans un article du Monde de ce jour titré "Plan 2030 : du début à la fin du quinquennat, le pari de l'innovation", on peut lire à propos de la politique d'Emmanuel Macron  
"Le plan d’investissement France 2030, annoncé mardi 12 octobre, démontre une nouvelle fois son attachement à la nouvelle économie.
Laquelle doit irriguer quelques secteurs bien délimités : la transition environnementale, avec l’énergie et les transports, l’alimentation, et la santé."
Reprenons les thèmes :
- transition environnementale
- énergie
- transports
- alimentation
- santé

Et si sur ces cinq thèmes, les réponses n'étaient pas à chercher uniquement dans les nouvelles technologies, mais aussi et surtout dans de nouvelles approches du corps ?

- Et si la transition environnementalec'était se détacher des machines et plus penser le corps en mouvement ?

- Et si l'énergiec'était plus penser le corps que le moteur ?
  
- Et si les transportsc'était moins penser à Tesla et plus à Nike ou Adidas ?

- Et si l'alimentationc'était manger selon ses efforts.

- Et si la santéc'était avant tout bouger plus ?

Bref, et si une partie des ambitions du plan 2030 trouvaient ses réponses dans le soucis du corps et plus particulièrement dans le corps en mouvement et le sport ?

Un corps en mouvement qui ne consommerait pas d'énergie fossile
... qui ne polluerait pas,
... qui ferait attention à ce qu'il mange 
... et qui serait en bonne santé

Ce que chez Transit-City, nous appelons le trans-sport ® et la motri-cité ®.

Voir notamment.

Wednesday, October 06, 2021

ELLES SERONT LÀ POUR NOUS PARLER DE NOS NOUVEAUX RAPPORTS AU SAUVAGE

Il y a quelques jours - -, nous révélions les noms d'une partie des intervenants des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisée le 24 novembre prochain au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Aujourd'hui, nous pouvons vous révéler les noms de trois intervenantes que nous tenions beaucoup à inviter et qui ont accepté de participer à nos Rencontres.

Nos invitées sont :

- Lauriane LEMASSON, éthnomusicologue qui parcourt la Patagonie sur les traces des populations natives - .

- Mathilde PLARD, géographe et chercheuse au CNRS qui travaille sur les différentes pratiques de la course à pied et qui vient de lancer une étude sur l'UTMB - .

Joëlle ZASK, philosophe et auteure, notamment, de "Quand la forêt brûle" et "Zoocities".

Merci à elles d'avoir accepter de venir partager avec nous leurs réflexions.

On reparle très vite de leur travail.

Et pour s'inscrire aux Rencontres, il suffit d'un mail avec votre nom à : info@prospective.sport

Monday, October 04, 2021

ET SI L'OUTDOOR DE DEMAIN, C'ÉTAIT L'URBAIN ?

Aujourd'hui, le désir de sport de nature s'exprime ... dans la nature.

C'est normal.

Sauf qu'aujourd'hui l'explosion des sports de pleine nature - donc d'outdoor - est train de fragiliser des pans entiers de zones naturelles.

Et si on se décidait à penser autrement ? 




Et si les villes se lançaient, entre autres, dans le packrafting urbain ? - .

Et si on se donnait enfin vraiment les moyens de réensauvager les sports urbains ?

Et si donc, on acceptait enfin de penser les notions d'outdoor et de sauvage un peu autrement ?

Ce sont pas des questions neuves.

Mais ce sont des questions qui ne trouvent toujours aucune réponse concrète, alors que les zones naturelles sont de plus en plus fragilisées.

On en reparlera, .

Saturday, October 02, 2021

À PROPOS DE VOILE ...

Aujourd'hui à Concarneau, c'est la tempête (47 noeuds de vent prévu dans l'après-midi).

Alors quand on ne peut pas naviguer, on se replonge sur le travail fait depuis plusieurs années sur la voile, ses imaginaires, ses techniques. 

Des réflexions visibles là :  Sailing Mobility Lab ®.

Thursday, September 30, 2021

C'EST QUOI UN VOILEUX DEMAIN ?

Quand juste quelques images extraites d'une vidéo de navigation du tout nouveau trimaran SVR-Lazartigue de François Gabart, permettent de comprendre que les imaginaires de la voile, des voiliers et des voileux sont en train de changer d'époque et de références.

Des cockpit, des casques, les voileux deviennent des aviateurs.

Jamais un sport ni un moyen de transport n'ont connu une telle mutation en si peu de temps - .

Et si la voile devenait la nouvelle référence de la mobilité performante, silencieuse et écologique ?