Friday, December 03, 2021

ET DEMAIN, ON SE DÉPLACE COMMENT DANS LA NATURE ?

Dans notre précédent post, nous vous annoncions le lancement des Carnets de la Prospective Sportive ®.

Plutôt que de vous faire de longs discours, on voulait vous proposer un court extrait du premier Carnet organisé autour de questions et d'hypothèses 

Extraits de la question 14 "Et demain, on se déplace comment dans la nature ?" ... autrement qu'avec un moteur.

Et si au delà du sport, se dessinaient là les bases d'une possible vraie réflexion sur les nouvelles mobilités campagnardes au XXI° siècle ?

Thursday, December 02, 2021

LE FUTUR DU SPORT, ÇA N'EXISTE PAS !!

Le futur du sport, ça n'existe pas.

Il n'y a pas un futur, mais de multiples futurs.

Penser les sport de demain, c'est donc penser la multiplicité.

Penser les sports de demain, c'est aussi et surtout regarder en dehors du sport.

C'est pour cela que nous avons lancé les Rencontres de la Prospective Sportive ®.



C'est pour cela que dans le prolongement aux Rencontres de la Prospective Sportive ®, nous lançons Les Carnets de la Prospective Sportive ®.

Des Carnets qui se composent d'hypothèses, de questions, d'images, d'extraits d'interviews, d'analyses, de réflexions éparses destinés à comprendre les révolutions sociétales en cours et leur possibles conséquences sur les imaginaires et les pratiques sportives.

Des Carnets qui reprennent et développent certaines des questions abordées dans le cadre des Rencontres de la Prospective Sportive ® et des réflexions engagées dans le cadre de notre Prospective Sport Lab ®.

Pour en savoir plus, contactez nous : francois.bellanger@gmail.com

Friday, November 26, 2021

ET SI LA TRANSGRESSION ÉTAIT L'AVENIR DU SPORT ?

Après,

Et après,

La troisième édition des Rencontres de la Prospective Sportive ® aura lieu au printemps 2022 autour de la question "Et si la transgression était l'avenir du sport ?"

On vous donne très vite beaucoup plus d'infos.

En attendant, vous pouvez toujours relire 

Thursday, November 25, 2021

CONSENTIR AU MONDE ?

"En ce début de siècle 21, nous autres, huit milliards d’humains, asservissions la nature avec passion. Nous lessivions les sols, acidifiions les eaux, asphyxiions les airs. Un rapport de la Société zoologique britannique établissait à 60 % la proportion d’espèces sauvages disparues en cinq décennies. Le monde reculait, la vie se retirait, les dieux se cachaient. La race humaine se portait bien. (…)


La dégradation du monde s’accompagnait d’une espérance frénétique en un avenir meilleur. 


Plus le réel se dégradait, plus retentissaient les imprécations messianiques. Il y avait un lien proportionnel entre la dévastation du vivant et le double mouvement d’oubli du passé et de supplique à l’avenir.


« Demain, mieux qu’aujourd’hui », slogan hideux de la modernité.(…)


Les hommes politiques promettaient des réformes (« le changement », jappaient-ils !), les croyants attendaient une vie éternelle, les laborantins de la Silicon Valley nous annonçaient un homme augmenté. 

En bref, il fallait patienter, les lendemains chanteraient. 

C’était la même rengaine : « Puisque ce monde est bousillé, ménageons nos issues de secours ! » Hommes de science, hommes politiques et hommes de foi se pressaient au portillon des espérances. Les trois instances – foi révolutionnaire, espérance messianique, arraisonnement technologique – cachaient derrière le discours du salut une indifférence profonde au présent. Pire ! elles nous épargnaient de nous conduire noblement, ici et maintenant, nous économisaient de ménager ce qui tenait encore debout. Pendant ce temps, fonte des glaces, plastification, mort des bêtes.


« Fabuler d’un autre monde que le nôtre n’a aucun sens. » J’avais noté cette fusée de Nietzsche en exergue d’un petit calepin de notes."

"La Panthère des neiges" - Sylvain Tesson.


Dans le prolongement de cela.

Monday, November 22, 2021

ENTRE VENDÉE GLOBE ET TERRE DE FEU, C'EST QUOI PENSER LE SAUVAGE DEMAIN ?

On en parle ce mercredi de 11h45 à 12h45 lors des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisée au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"  


Nos invités :


- Lauriane LEMASSON, éthnomusicologue qui parcourt la Patagonie sur les traces des populations natives.


- Marc THIERCELIN - navigateur, auteur de la série "À la rencontre des peuples des mers."


C'est gratuit et ouvert à tous.


Pour s'inscrire, .

Friday, November 19, 2021

ET SI NIKE S'APPRÊTAIT À NE PLUS ÊTRE UNE MARQUE DE SPORT ?

Nike est engagé depuis plusieurs mois dans une redéfinition du sport.
- et .

C'est un véritable virage stratégique visant à redéfinir le sport.
- .

C'est aussi un virage stratégique qui pourrait aboutir à terme pour Nike à ne plus s'affirmer comme une marque de sport.

Car pour Nike, les choses sont très claires :  le sport tel qu'il est défini aujourd'hui ne correspond plus aux attentes des plus jeunes générations du XXI° siècle.

Nike l'expliquait récemment très bien sur son site sous le titre "How Nike Aims to Inspire a Lifetime of Play" :
"La Generation Alpha ne se connecte pas à la vision traditionnelle du sport, à ses règles établies, à sa structure et, souvent, à sa pression

Les produits, les expériences stéréotypés, les spécifiques liée au genre ne résonnent plus de la même façon pour les jeunes aujourd'hui. 

C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles 70 % des enfants qui participent à des sports organisés abandonnent avant l'âge de 13 ans." - .

C'est aussi cette mutation vers le ludique pour séduire les plus jeunes, qui explique les propositions actuelles que fait la marque dans ses flagships en matière de tenues de sport du futur ... qui n'ont plus rien à voir avec des tenues de sport- voir, "c'est quoi une tenue de sport demain ?"


Et c'est toujours cette mutation vers le ludique qui explique le lancement du jeu Nikeland sur Roblox - voir tous les détails, .


L'objectif est d'inciter les plus jeunes à s'amuser et à bouger tout en leur expliquant bien que c'est eux qui définissent désormais les règles du jeu. 


"Donne une nouvelle dimension aux jeux classiques", "A toi de créer l'avenir du sport" peut-on lire sur la page d'accueil de Nikeland - .


Et sous chaque activité proposée, Nike précise bien "play fresh takes on classic games" accompagné de la signature "Nikeland - where sport has no rules".

"Là, où le sport n'a pas de règles" ... mais dans ce cas est-ce encore du sport, celui-ci s'étant déterminé et construit au XIX° siècle face au jeu, par le respect des règles ?

Chez Transit-City, on est persuadé qu'il y a dans cette démarche globale de Nike autour du Play New, les ferments d'une mutation radicale du sport pour les prochaines décennies.

On travaille actuellement sur la question dans le cadre de notre "Prospective Sport Lab ®" - .

On vous en reparle très vite.

Wednesday, November 17, 2021

ET SI NIKE CHERCHAIT TOUT SIMPLEMENT À REDÉFINIR LE SPORT AU XXI° SIÈCLE ?

Le sport est né au XIX° siècle.

C'est à cette époque que ce sont définis ses pratiques, ses espaces, ses institutions et ses imaginaires.

Ses pratiques (la compétition), ses espaces (les stades) ses institutions (les fédérations) et ses imaginaires (être le meilleur) ont longtemps étaient immuables - globalement jusqu'à la fin du XX° siècle.

Depuis une vingtaine d'années, ce grand récit du sport né au XIX° siècle, craque de partout.

C'est normal.

Et c'est justement pour réfléchir à ces évolution que nous avons créé les Rencontres de la Prospective Sportive dont la première édition a eu lieu en juin dernier autour de la question
et dont la deuxième édition qui aura lieu le 24 novembre, autour de la question 

Le sport se cherche aujourd'hui clairement de nouveaux futurs et de nouveaux récits.

Cette recherche n'est pas évidente pour les acteurs institutionnels du sport.

Elle est plus facile pour les marques de sport qui ont intérêt à ouvrir de nouveaux marchés.

Et s'il y a bien une marque qui fait cela très bien depuis plusieurs décennies est engagée, c'est clairement Nike.

Cela a commencé dans les années 70 avec la fameuse campagne "No Finish Line" et toutes les suivantes qui pendant vingt ans furent destinées à montrer que le sport pouvait être pratiqué par tous, n'importe où et n'importe quand - voir "Et si Nike n'avait toujours fait que..."

Aujourd'hui ce combat du sport pour tousn'importe où et n'importe quand est gagné, il est même devenu dominant.

Et c''est une nouvelle fois pour se démarquer, que Nike a, au printemps dernier, engagé une nouvelle offensive avec sa campagne New Play destinée à flinguer l'esprit de compétition et les valeurs élitistes des Jeux Olympiques.

Voir sur ce basculement de Nike :

Une fois ce travail de dezinguage des valeurs traditionnelles du sport fait, restait à Nike à nourrir et à alimenter son nouveau récit autour du New Play.

C'est la phase de reconstruction engagée actuellement avec notamment des influenceuses et des stars féminines du rap et de la danse comme Parris Goebel ou Megan Thee Stallion.

"Ces athlètes féminines élargissent la définition du sport" n'hésite pas à clamer Nike sur son site, .

L'offensive est appuyée par des spots offrant une vision très disruptive et renouvelée du sport - voir notamment le "New Hotties" de Megan Thee Stallion.


"Regardez Megan Thee Stallion performer et vous verrez une athlète en mouvement. Elle plane à quelques centimètres du sol, les jambes dans un large squat bas, les genoux défiant pratiquement les règles de la mécanique humaine pendant qu'elle twerke" explique Nike pour mieux expliquer sa démarche


"La danse est mon sport. Jouer est mon sport. Le rap est mon sport. Et si vous pensez que cela ne prend pas de travail, pas d'efforts et pas de sueur, vous avez tort." plaide de son côté Étalon Megan Thee


On est pas obligé d'être d'accord avec cette démarche.

Reste qu'il apparait difficile de faire de la prospective sportive sans intégrer cette mutation radicale du discours sportif de l'équipementier américain.

Ça fait trente ans que Nike secoue le cocotier, et visiblement la marque n'a pas décidé de se calmer.

On finira donc ce post par une question toute simple : c'est quoi le discours des acteurs traditionnels et institutionnels du sport face à cette offensive de Nike pour définir les nouveaux territoires du sport au XXI° siècle ?

C'est juste une question.

Plus, .

Tuesday, November 16, 2021

VERS UN RETOUR POLITIQUE DE L'INDIAN RUNNER ?

Pour prolonger la réflexion esquissée dans le précèdent post "Et si nous assistions à un vrai retour des sauvages ?" sur le retour des indiens dans le paysage culturel et politique des Etats-Unis, je voulais vous inciter à jeter un nouveau coup d'oeil sur "Vers un retour des Indians runners ?"

Et pour mieux comprendre comment la culture course à pied reste toujours vivace dans l'identité indienne et reste un vrai marqueur identitaire, il faut lire "To Honor His Indigenous Ancestrors, He Became a Champion."
"Gagner honorerait sa tribu et ses ancêtres, en particulier son arrière-grand-père et ceux qui comme lui ont subi un traitement brutal dans des pensionnats fédéraux gérés par l'église, et qui visait à dépouiller de façon violente les Amérindiens de leur langue, de leurs croyances religieuses et de tous les autres vestiges de leur culture."

Monday, November 15, 2021

ET SI NOUS ASSISTIONS À UN VRAI RETOUR DES "SAUVAGES" ?

En août dernier sous le titre "Et si demain, c'était les sauvages qui définissaient les territoires de l'outdoor ?", nous évoquions le travail initié par le mouvement Native Land visant à cartographier partout dans le monde les territoires historiques des peuples autochtones.

Face à cette démarche, nous nous demandions si dans le futur c'était ceux que l'on avait longtemps qualifié de "sauvages", qui dessineraient une nouvelle cartographie de l'outdoor ?

Posée autrement, la question pourrait se formuler ainsi : et si demain, les "savages" définissait les nouveaux territoire du "wild" ?

Ce questionnement est évidement liée aux deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive qui auront lieu le 24 novembre au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Mais cette question apparaitre comme anecdotique il y a encore quelques mois, prend aujourd'hui une nouvelle ampleur aux Etats-Unis avec le mouvement "This Is Indian Country".

Il ne s'agit plus là de revendiquer des territoires ou leur protection au nom de croyances ancestrales comme en Australie -  - ou en Nouvelle-Zélande -  -, mais bien de rappeler que le territoire de la première puissance économique mondiale appartient aux Indiens

Il s'agit aussi de rappeler que si la déclaration d'indépendance américaine les qualifier de sauvages indiens sans merci, le mépris pour la culture indienne n'est plus supportable. 

La déclaration "We the People" qui structure la démarche "This Is Indian Country" tient aussi à rappeler quelques évidences trop souvent oubliées : "Nous sommes plus anciens que vos frontières. Nos racines sont le sol sur lequel vous marchez. Nos cultures sont les fondations sur lesquelles vous vous êtes construits."

On ne va pas dans ce post disserter sur l'évolution possible de ce mouvement sans revendication précise pour l'instant, si ce n'est la demande d'un plus grand respect.

On veut juste dans ce post constater que nous vivons actuellement aux Etats-Unis et ailleurs, à un basculement politique avec de nouveaux rapports de forces entre les anciens colonisateurs et les anciens sauvages.

Il y a peut être là le début possible d'un nouveau récit politique du XXI° siècle fondé sur des valeurs non occidentales et pré-industrielles.

Il y a donc aussi possiblement le début d'un nouveau récit sportif, le récit dominant actuel étant lui très directement lié à l'histoire de l'Occident et de l'industrialisation.

Nous reviendrons beaucoup plus longuement sur ces questions, .

Thursday, November 11, 2021

C'EST QUOI FAIRE DU SPORT DANS CES CONDITIONS ?

C'est quoi faire du sport à l'heure de la multiplication des catastrophes climatiques ?

La question va se poser de plus en plus dans les années qui viennent. 

C'est le sujet de l'enquête du NYT sur Grand Isle, une commune côtière de Louisiane qui après avoir été en partie ravagée par le passage d'un cyclone, essaie de reprendre une vie normale et de remettre ses jeunes au sport - lire "Athletes in a Ravaged Louisiana Town Try to Run Back to Normalcy".

"Les coureurs, leur entraîneur et les officiels scolaires espèrent que participer aux championnats de cross-country signalera, d'une certaine manière, que cette île noyée est déterminée à retrouver sa flottabilité."

Voir sur le rôle des catastrophes climatiques dans nos imaginaires sportifs :

On reviendra beaucoup plus longuement sur ces nouvelles formes du sauvage lors des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisé le 24 novembre au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Ça sera de 9h30 à 10h30 lors de la séquence "Entre réensauvagement et catastrophes climatiques, c'est quoi penser le sauvage demain ?"


avec


- Joëlle ZASK, philosophe et auteure, notamment, de "Quand la forêt brûle" et "Zoocities".


- Sébastien DALGALARRONDO - sociologue à l'IRIS/EHESS, auteur de "L’Utopie sauvage - Enquête sur notre irrépressible besoin de nature."


Toutes les infos, .

Wednesday, November 10, 2021

ENTRE FRUGALITÉ ET INGÉNIOSITÉ LOW-TECH, C'EST QUOI PENSER LE SPORT DEMAIN ?

Entre frugalité et ingéniosité low-tech, c'est quoi penser les futurs du sport ?

Nous aborderons la question dans le cadre des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisé le 24 novembre au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Ça sera de 15h00 à 16h00 avec


Ali RAKIB - ethnologue spécialiste des patrimoines immatériels.

Toutes les infos, .

Tuesday, November 09, 2021

ENTRE TRAIL ET ALPINISME, C'EST QUOI PENSER LA MONTAGNE DEMAIN ?

Entre trail et alpinisme, ça devient quoi le sauvage en montagne ?

Nous aborderons la question dans le cadre des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisé le 24 novembre au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Ça sera de 14h00 à 15h00 avec :

Ulysse LEFEVRE - montagnard, alpiniste et co-fondateur d'"Alpine Mag".

Mathilde PLARD, géographe et chercheuse au CNRS qui travaille sur les différentes pratiques de la course à pied et qui vient de lancer une étude sur l'UTMB - .

Toutes les infos, .

Monday, November 08, 2021

ENTRE ANTHROPOLOGIE ET ÉCOLOGIE RADICALE, C'EST QUOI PENSER LE SPORT DEMAIN ?

Entre anthropologie et écologisme radical américain, c'est quoi penser le sport demain ?

Nous aborderons la question dans le cadre des deuxièmes Rencontres de la Prospective Sportive organisé le 24 novembre au musée de l'Homme autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Ça sera de 10h30 à 11h30 avec :

Jean-Loup AMSELLE - éthnologue et anthropologue, auteur de nombreux ouvrages dont "Rétrovolutions : Essai sur les primitivisme contemporains."

Jean-Daniel COLLOMB - historien spécialiste de la civilisation américaine, auteur de "Une Histoire de la radicalité environnementale aux Etats-Unis."

Toutes les infos, .