Wednesday, June 30, 2021

ET SI ON RÉFLÉCHISSAIT À LA MOBILITÉ, UN PEU PLUS SOUS CE PRISME ?

Deux faits :
- le gouvernement gallois vient de décider de ne plus construire de route - .
- les français sont de plus en plus gros - .

Deux faits qui n'ont a priori rien à voir l'un avec l'autre.

Sauf ...

Sauf, si on se dit qu'entre défi écologique et défi sanitaire, il va falloir faire émerger de nouvelles alternatives au bitumage et à la voiture avec un nouveau récit routier.

D'où ces trois images de la campagne anglaise pour essayer de réfléchir un peu autrement autour de la question : et si on remettait les chemins ruraux et les voies forestières au coeur de notre pensée mobile ?

Éléments de réflexions :

ET SI COMME LES GALLOIS, ON ARRÉTAIT DE CONSTRUIRE DES ROUTES ?

Giving people an alternative to the car would help fix the Welsh transport system and combat the climate crisis. A transformation of the nation’s walking and cycling infrastructure is urgently needed, as well as vastly improved and affordable public transport. 

“It’s time to invest in an economy that’s fit for the challenges of the 21st century and put Wales at the forefront of building a cleaner, fairer future for us all.

Ces quelques lignes sont extraites d'un article du Guardian titré "Welsh government suspends all future road-building plans".


Ou quand tout à coup, et avec un très grand plaisir, on découvre qu'un gouvernement européen a enfin décidé d'agir de façon efficace - et donc radicale - contre le dérèglement climatique en passant d'une culture du bitume et de la voiture à ce qui pourrait être une nouvelle culture autour du sauvage et du trans-sport ®.


C'est dans la lignée de notre "No Motor Project".


Et ça prolonge notre interrogation "Et si la route dégradée devenait un idéal ?"


On en reparlera forcément à cette occasion-là.

Tuesday, June 29, 2021

ET SI DEMAIN, LE GR 20 DEVENAIT UNE DISTANCE OLYMPIQUE ?

Le constat est simple : nous vivons une véritable mutation des imaginaires sportifs.

La compétition ne fait plus rêver et certains grands modèles sportifs sont directement interrogés - voir "Et si les Jeux Olympiques portaient une vision dépassée du sport ?"

Par contre, les sports dit nature sont, eux, en pleine croissance - voir "Et si l'outdoor devenait le grand imaginaire urbain du XXI° siècle ?"

C'est ce basculement des références et des temps et des lieux du sport, qui nous a incité à organiser les prochaines Rencontres de la Prospective Sportive autour de la question "Et si le sauvage devenait le nouvel horizon du sport ?"

Une réflexion qui s'inscrit dans la lignée de "et si le désir d'outdoor supprimait les stades ?" et qui se justifie aujourd'hui par l'apparition de nouvelles références sportives.

Prenons le cas du GR 20 qui traverse la Corse 

Le temps de parcours à longtemps était estimé à 15 jours de marche.

Mais aujourd'hui, le GR 20 n'est plus un chemin de randonnée.

Le GR 20 est devenu un parcours de trail.

Et se transforme en piste d'athlétisme.

L'essentiel n'est plus le cadre naturel, mais le chrono.

Il y a quelques jours, le trailer Lambert Santelli à parcouru les 180 km et ses 13 800 mètres de dénivelé positif en ... 30 heures et 25 minutes, battant ainsi le précédent record de 41 minutes - tous les détails, .

Si on va au bout de la réflexion sur cette évolution ...

C'est à dire, si on fait le constat que d'un côté l'Olympisme se cherche un nouveau récit.

Et que, parallèlement, les chemins de grande randonnée deviennent des terrains de course.

Alors ...

Alors pourquoi ne pas imaginer qu'un jour, le GR 20 devienne une distance olympique ?

On en reparlera beaucoup plus longuement, .

Wednesday, June 23, 2021

LE PROSPECTIVE SPORT LAB ®

Demain ont lieu les premières Rencontres de la Prospective Sportive ®.

Ces rencontres sont nées des réflexions engagées au sein du Prospective Sport Lab ®.

L'ambition du Prospective Sport Lab ® est simple : décaler le regard et les approches sur le sport.

On vous en dit beaucoup plus sur les activités de ce laboratoire sportif un peu particulier très vite.

Monday, June 21, 2021

ET SI LES MARQUES DE SPORT N’AVAIENT PLUS BESOIN DES JEUX OLYMPIQUES ?

A quelques semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques, on peut faire un constat simple. 


Aucun des grands équipementiers sportifs ne communiquent sur les Jeux.


Les grandes marques de sport n’ont plus besoin des Jeux Olympiques pour exister.


Adidas valorise depuis quelques jours le territoire de l’outdoor, un domaine totalement inconnu des JO, avec sa nouvelle offre location axé sur le trail et l’alpinisme - voir, .


Nike, de son côté, avec sa campagne Play New s'amuse à flinguer depuis un mois les valeurs de compétition et de performance en valorisant le jeu désintéressé - voir, .


Nike et Adidas ont compris que les JO ne sont plus en phase avec les nouveaux imaginaires et les aspirations de la très grande majorité des sportifs.

Les gens veulent pratiquer en s’amusant ? Nike leur dit “vous avez raison


Les gens veulent s’évader dans la nature ? Adidas leur dit “on va vous y aider


Avec les démarches publicitaires de ces deux poids lourds du marketing, apparait en creux tout l'essoufflement du récit olympique actuel.


Et ce n'est pas le possible changement de devise olympique qui devrait beaucoup changer les choses - voir, .


Le mal est beaucoup plus profond.


Non seulement l'image des J.O. n'est plus forcément porteuse, mais elle peut même carrément se révéler toxique pour certains sports.


C'est en tout en cas, ce qu'on peut en déduire en lisant le passionnant "Nike’s Shifts in Track and Field Are Top of Mind as Trials Beginpublié ce week-end par le New York Times.


L'article révèle notamment comment le fondateur de la marque, Phil Knight, est en train de réfléchir à lancer un nouveau circuit de compétitions d'athlétisme afin de rendre cette discipline plus attrayante auprès des jeunes générations.


Une démarche qui, l'a encore, dit combien la façon ultra-traditionnelle de traiter l'athlétisme lors des J.O, semble aujourd'hui totalement en décalage par rapport aux nouvelles références culturelles et sportives.


Mais une démarche qui dit aussi pourquoi demain Nike pourrait devenir un concurrent du C.I.O.


Si les J.O. ne font plus vendre, les équipementiers vont monter des épreuves à leurs mains qui, elles, feront vendre. 


C'est aussi simple que cela.


C'est pour réfléchir à toutes ces mutations des imaginaires et des références sportives, que les premières Rencontres de la Prospective Sportive qui auront lieu le 24 juin pose la question "Et si les Jeux Olympiques portaient une vision dépassée du sport ?"

Friday, June 18, 2021

ET SI LE SPORT DEVENAIT UNE HISTOIRE D’URBANISME TOTAL ?

Lors d'un récent concours d'idées, un jeune architecte indien avait imaginé créer une Olympic Sport City afin de permettre à l'Inde de mieux préparer ses athlètes aux Jeux Olympiques - voir, .

Il reprenait là, l'idée que l'on pouvait penser la ville sous le prisme du sport de haut-niveau comme certains urbanistes s'y sont souvent essayés - voir, "Et si la ville se pensait comme un empilement de stades ?"

Mais aujourd'hui, l'enjeu n'est pas de construire une cité sportive pour les seuls athlètes, mais bien une cité sportive pour tous - .

On fait du sport partout et la ville doit se penser comme un stade pour tous.

Et c'est exactement la vision que propose Nike à travers son nouveau "Land of New Football" qui offre une réjouissante vision urbaine sous le prisme du terrain de foot - .

C'est joyeux, décalé et juste assez déconnant pour donner envie de réfléchir un peu autrement au rôle du sport sur l'urbanisme de demain - voir "Et si les révolutions du sport entrainaient une vaste révolution urbaine ?"

On en reparlera forcément, .

Thursday, June 17, 2021

ET SI LE SPORT DEVENAIT UNE HISTOIRE DE FRUGALITÉ ?

Et si penser le sport demain, c'était se rappeler que sur 7 milliards d'habitants, la Terre compte 5 milliards de pauvres ?

Et si, penser le sport demain, c'était se rappeler que le modèle occidental était très minoritaire ?

Et si, donc cette photo d'un terrain de foot indonésien en disait plus sur sport de demain que tous les articles, analyses et autres datas dont on nous abreuve tous les jours à l'occasion de l'Euro 2020 ?

Et si, donc cette photo symbolisait un certain sport du futur ?

Et si, donc cette photo symbolisait un certain futur du foot ?

Un foot qui ne se pratique pas sur un terrain de foot.

Un foot qui se pratique hors de toute institution.

Un foot qui ne se pratique pas en Occident.

Et un foot adapté aux changements climatiques - .

Wednesday, June 16, 2021

ET SI LE SPORT DEVENAIT UNE HISTOIRE D'ÉMANCIPATION FEMININE ?

Les grands instances sportives ont longtemps maltraité les femmes - voir, .

Les athlètes féminines de haut niveau vivent souvent un véritable enfer quotidien - voir, .

Et si malgré ces réalités, le sport devenait un outils d'émancipation féminine ?

Et si malgré cela, le sport pouvait contribuer à donner une nouvelle place aux femmes dans les sociétés patriarcales ?

C'est le pari que font certains pour le Japon - voir New Girl

On reviendra beaucoup plus longuement sur cette possible mutation des valeurs et références sportives dans les années qui viennent, .

Tuesday, June 15, 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN D'ENTRAINEUR, NI DE MÉDAILLE ?

Nike a émergé au milieu des années 70 avec un discours marketing à l'époque très original, celui de l'opposition au système et aux valeurs traditionnelles du sport.

Nike valorisait le sport libre (le fameux "no finish line") face aux sports de compétition et à tout le système qui lui était lié.

Nike symbolisait le Temps 2 du sport face au Temps 1 incarné, lui, par Adidas - voir, .

Le succès Nike a toujours été beaucoup plus lié à sa capacité à comprendre les nouveaux imaginaires, qu'à la qualité technique de ses produits.

Sa nouvelle campagne New Play en est une nouvelle preuve - .

Sauf que ...

Sauf que cette fois-ci, Nike va plus loin.

En effet, jusque-là, l'équipementier américain se contentait de montrer qu'il y avait de nombreuses façons de faire du sport, mais sans directement attaquer, ni critiquer tout tout le système officiel et institutionnel.

Aujourd'hui, avec son nouveau spot sortie récemment en Corée du sud, Nike passe à la vitesse supérieure - voir, .

Le spot est une véritable attaque frontale contre tout le système de valeurs du sport inventé au XIX° siècle.

Tout y passe : les entraîneurs gueulards, les exercices collectif à la con, l'exclusion de non-performants, la soumission, l'obéissance au coach ... bref, tout ce qui dégoute aujourd'hui une bonne partie de la jeunesse qui ne se reconnait plus dans ces valeurs.

Et ne croyons pas que cela ne concerne que la Corée. Il faut lire à ce sujet la très intéressante enquête publiée par l'UCPA sur "ces jeunes qui ne font pas de sport" en France. On comprend comment le système sportif traditionnel et notamment scolaire, est pour beaucoup une vraie souffrance. On peut y lire les mots d'humiliation, de honte, de mise à l’écart. Le spot Nike est d'une certaine façon, la version imagée de l'enquête de l'UCPA.

Et pour finir en beauté son assaut, Nike conclut son spot par un dézinguage du mythe de la médaille.

Une archer fait exploser une médaille d'or destinée au seul champion ... au profit de confettis d'or profitant à tous.

Tout est dit ...

C'est pour réfléchir à cette révolution des références sportives que nous organisons le jeudi 24 juin les premières Rencontres de la Prospective Sportive autour de la question "Et si les Jeux Olympiques portaient des valeurs dépassées du sport ?"- voir le programme, .

Monday, June 14, 2021

ET SI ON N'AVAIT PLUS BESOIN DE SALLES DE SPORT ?

Le titre de ce post peut paraître choquant, voir totalement déconnant, à certains d'entre vous.

Mais ce que ce titre formule sous forme de question, l'équipementier Under Armorlui, l'affirme clairement à l'occasion de la sortie de son dernier spot Train Anywhere.

Pour la marque américaine, en effet, ce spot "prove that you don’t need a gym. You just need an iron will and you can literally, train anywhere."

Face à ce film, il y a deux attitudes possibles :

- On peut regarder cela comme un simple coup publicitaire purement tactique.

- Ou, à l'opposé, on peut l'inscrire dans une vision plus stratégique, celle du grand dézinguage des valeurs, des temps et des lieux du sport engagé par certains grands acteurs du sport comme Nike depuis quelques semaines - voir et .

Comme si le confinement lié à la Covid et l'incertitude sur le déroulement des Jeux Olympiques de Tokyo avaient accéléré la prise de conscience que le sport ne pouvait plus vivre sur des valeurs créées au XIX°.

Le sport n'est aujourd'hui plus un activité à part, c'est devenu un mode de vie.

On fait du sport partout, tout le temps.

Tout lieu est devenu potentiellement un espace sportif.

Ce spot est le reflet de la révolution des imaginaires sportifs actuellement en cours.

Et c'est pour réfléchir à cette révolution que nous organisons le jeudi 24 juin les premières Rencontres de la Prospective Sportive - voir le programme, .

Friday, June 04, 2021

PROGRAMME DES PREMIÈRES RENCONTRES DE LA PROSPECTIVE SPORTIVE

Attention : initialement les Rencontres devaient avoir lieu à l'Insep. Mais en raison des menaces sanitaires persistantes, l'Insep va devenir une bulle hermétique pour préserver la santé des athlètes avant leur départ pour les J.O. de Tokyo.

Les Rencontres auront donc lieu au Tremplin à Paris.

Intro - Pourquoi se poser des questions sur les valeurs portées par les Jeux Olympiques ?

- François Bellanger, prospectiviste et directeur de Transit-City.

- Patrick Roult, chef du pôle haut niveau à l'Insep et enseignant à l'IEP Paris.

Séquence 1 - Et si nous vivions une vraie révolution des imaginaires sportifs ?

- André Comte-Sponville, philosophe et auteur de "Que le meilleur gagne !"

- Isabelle Queval, ancienne athlète de haut-niveau et philosophe, auteur de "Le sport le diable au corps"

Séquence 2 - Et eux, ils réfléchissent comment à l'évolution du sport ?

- Jean-Marc Djian, ancien athlète olympique et aujourd'hui VP Footwear de North Face.

- Charly Felgate, vision leader et responsable de la démarche Decathlon Perspective.

Séquence 3 - Et si les Jeux Olympiques devaient s'inventer un nouveau récit ?


- Philippe Blanchardancien directeur au CIO et fondateur de Futurous.

- Nicolas Besombes, professeur en sociologie du sport et vice président de France Esports.

Séquence 4 - C'est quoi un corps d'athlète demain ?

- Jean-Michel Besnier, philosophe et auteur de "Plus haut, plus vite, plus fort ?"

- Roland Sigrist, directeur du Cybathlon à l'ETH Zurich.

- Dylan Rieutord, expert en robotique militaire et auteur de "Les robots terrestres parmi les hommes"



Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à : info@prospective.sport

Tuesday, June 01, 2021

ET SI NIKE ET APPLE SE PARTAGEAIENT LES NOUVEAUX IMAGINAIRES DU SPORT ?

Et si dans le grand chamboulement des imaginaires sportifs, Apple et Nike étaient en train d'essayer de préempter les grandes tendances fortes du sport demain, à savoir la santé et le jeu ?

Ce qui est certain, c'est qu'Apple s'installe clairement sur le créneau de la santé et la mobilité active comme le montre son dernier spot japonais dont les images ci-dessus sont extraites,  .

Alors que de son côté, Nike se recentre sur le jeu et le partage - voir la campagne New Play.

Mais aucune des deux marques ne parlent de compétition.

On est dans les deux cas sur des pratiques sportives du quotidien, très loin des stades et de la haute performance.

Comme si nous vivions avec l'offensive de ces deux poids lourds du marketing mondial, la fin d'une certaine histoire du sport et de ses valeurs.

On en reparlera beaucoup plus longuement, .