Tuesday, February 09, 2021

ET SI ON ARRÉTAIT DE VOIR DES MENACES PARTOUT ?

Terrifiant et inquiétant.

Terrifiant et inquiétant d'observer comment les imaginaires de la mobilité se sont rétrécis.

Cela avait commencé avant même la Covid, avec les concepts de "micromobilité", de "démobilité" et de " ville du quart d'heure".

Des concepts qui sentent l'étroit.

Des concepts qui sentent le petit.

Des concepts qui sentent le pas trop loin.

Des concepts qui sentent le pas trop d'effort.

Bref, des concepts qui reflètent surtout la pensée de gens fatigués.

Aujourd'hui, s'ajoute la peur de l'eau.

Ainsi depuis quelques jours, devant les images des quais inondés à Paris, nous sommes censés être inquiets.

Et si on refusait enfin de se laisser bouffer par ce climat anxiogène ?

Et si au contraire, on prenait ces crues comme une formidable opportunité pour inventer de nouvelles mobilités sportives et fluviales ?

Et si c'était actuellement la période idéale pour aller faire du kayak sur la Seine ?

Et si on remettait un peu de sport et d'aventure y compris dans nos mobilités urbaines ? 


Bref, et si on arrêtait de voir nos futurs mobiles confisqués par de petits penseurs des mobilités pépères ou par de fausses menaces, pour inventer d'autres avenirs plus mobiles et joyeux ?

Nous chez Transit-City, nos concepts mobiles sont , et ils sentent bon le grand air et le large.


On en reparle le 24 juin prochain, .