Tuesday, March 23, 2021

ET SI L'OUTDOOR DÉTRUISAIT CE QU'IL PRÉTEND AÎMER ?

C'est quoi l'outdoor ? C’est l’ensemble des pratiques sportives qui se déploient en milieu naturel.


L’idée dominante voudrait donc que les gens qui pratiquent l’outdoor soient les meilleurs défenseurs des milieux naturels.


C’est en tout cas l'idée soutenue par les marques américaines du secteur () et par le mouvement Protect our Winter avec sa démarche Outdoor State dont nous parlions dans notre précédent post - .


Sauf que ....


Sauf que l’on peut aussi faire l’analyse totalement inverse et dire que les adeptes de l’outdoor sont ceux qui fragilisent le plus les milieux naturels par leurs activités.


Les exemples sont nombreux - voir notamment les dégâts engendrés par les Vttistes en forêt et en montagne.


Un basculement des imaginaires que raconte très bien le toujours impeccable Alpine Mag dans un récent article titré  "Skieurs et animaux : une multitude de traces à concilier". 


L'article explique la démarche de certaines associations comme Birdski qui tentent de concilier activités sportives et protection des espaces, notamment par la création de zones de quiétude afin de "laisser la faune sauvage vivre à son rythme" - .

Nous chez Transit-City, ce qui nous intéresse, ce sont les questions que pose cette nouvelle relation potentiellement conflictuelle entre l'outdoor et les milieux naturels.

- D'abord, la question du rééquilibrage dans les rapports entre animaux sauvages et humains magnifiquement traités par le philosophe Baptiste Morizot dans "Manières d'être vivant". 

- Ensuite, la question des nouveaux territoires du sauvage que nous avons souvent abordé dans notre chantier Rewild City ®.

- Enfin, la question des nouveaux territoires des activités d'outdoor que nous traitons dans nos chantier d'Outdoor City ®, d'Outwild City ® et de Rewild Urban Sport ® qui nous permettent de dessiner une nouvelle carte des pensables.

Nos quatre concepts posent globalement la même question : et si la meilleur façon de protéger les espaces naturels, c'était de réensauvager les villes en y permettant le développement des activités d'outdoor ?

Et si les villes devaient désormais se penser comme des parcs naturels, à l'image de ce que tente de faire la ville de Londres ? - .

Et là, alors oui, on pourra dire que les amoureux de l'outdoor contribuent à la préservation des espaces naturels.